L' art ornemental: revue hebdomadaire illustrée — 3.1885

Seite: 22
DOI Heft: DOI Seite: Zitierlink: 
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art_ornemental1885/0034
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
22

L'ART ORNEMENTAL.

portent sur tous les autres. La perfection de la peinture est telle, qu'elle
vous attire bien avant le superbe marli où sont exécutés cependant, au
milieu du relief des rinceaux, des entrelacs, des arabesques d'or, de si
charmants petits camaïeux, qui donnent à l'œil un intelligent repos et
empêchent la fatigue de naître à la vue d'un si constant éblouissement de
richesse. Le goût s'impose en maître qui défend de verser dans les excès
dorés et introduit ses grâces séduisantes sans lesquelles on se trouverait
en présence d'un décor fort cher, mais menaçant de tomber en pleine
lourdeur, un genre de chute dont on ne se relève pas auprès des délicats.

« En résumé, la porcelaine de Vienne a su réaliser le plus que diflicile
problème de garder la mesure, tout en atteignant les dernières limites du
luxe. »

Cheminée en rouge antique.

Le rouge d'Égypte ou rouge antique, dont les carrières ont été
retrouvées entre le Nil et la mer Rouge, est très rare. Les morceaux que

l'on rencontre dans le commerce servent à faire de petits objets d'orne-
ment.

Le nombre des variétés de marbre est immense. Chaque lieu, chaque
carrière, chaque lit même d'une carrière en fournit d'innombrables qui
diffèrent entre elles par la nuance, la vivacité, le mélange ou la disposition
des couleurs, par la présence ou l'absence de débris organiques ou inor-
ganiques, etc. La plupart de ces variétés portent dans le commerce des
appellations particulières. La classification des marbres en marbres
antiques et en marbres modernes doit être rejetée, car elle ne repose que
sur une circonstance accidentelle. En effet, on appelle marbres antiques
ceux dont les carrières sont aujourd'hui épuisées ou inconnues, par
opposition aux marbres modernes dont les carrières sont actuellement
exploitées. La seule classification rationnelle que l'on ait proposée pour
les marbres est celle qui les divise en quatre grandes sections, savoir :
les marbres simples, les marbres brèches, les marbres composés et les marbres
lumachellcs.

Les marbres simples sont des carbonates de chaux plus ou moins salis

1

par des matières colorantes. Ils sont en général blancs, noirs, rouges ou
jaunes.

Les marbres brèches résultent le plus souvent de l'agrégation de
fragments de diverses couleurs réunis par un ciment calcaire.

Les marbres composés sont des roches calcaires renfermant une
matière étrangère qui est disposée soit en feuillets plus ou moins ondulés,
soit en lits plus ou moins volumineux et qui souvent donne à la masse
une apparence plus ou moins fragmentaire. Cette matière est tantôt de la
serpentine, tantôt du mica.

Les marbres lumachelles sont ainsi appelés de l'italien lumaca
(limaçon), parce qu'ils renferment des débris de coquilles ou de test
d'échinodermes, tantôt entassés confusément les uns sur les autres, tantôt
disséminés dans une pâte plus ou moins homogène.

Assiettes en porcelaine de Vienne.

Spécimens du grand service en porcelaine de Vienne appartenant à la
collection San Donato.

PETITE CHEONIQUE

— L'ouverture de l'Exposition de l'œuvre d'Eugène Delacroix, à l'École
des Beaux-Arts, a eu lieu le 6 mars courant.

Les Musées et les amateurs qui possèdent des toiles d'Eugène Delacroix
ont répondu avec empressement à l'appel des organisateurs de l'Exposition
de l'œuvre du maître, qui est ouverte à l'École des Beaux-Arts, du tcr mars
au i i avril.

Grâce à cet empressement, cette Exposition est une des plus éclatantes
manifestations d'art qui aient jamais été faites.

Parmi les Musées qui concourent à l'éclat de la manifestation, citons
ceux de Versailles, de Lyon, de Lille, de Toulouse, de Tours, de Nancy,
de Grenoble, de Chinon, de Vannes, de Sèvres, etc.

Dans la première liste des amateurs qui ont tenu à honneur de figurer
loading ...