L' art ornemental: revue hebdomadaire illustrée — 3.1885

Seite: 93
DOI Heft: DOI Seite: Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art_ornemental1885/0104
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
N° 129 — Troisième année. tf''^S^feW-"'À."WSk 18 Juillet 1885

DIX CENTIMES LE NUMERO

PARIS : 20, cité d'Antin. Paraissant tous les Samedis. BRUXELLES : A. N. Lebègue et Cle.

TURIN : Mattirolo Luigi, Via Po. Directeur et Rédacteur en chef : G. DARGENTY NEW-YORK : Brentano Brothers.

Paris et De'p. : Un an, 5 fr. — Six mois, 2 (r. 50 ON S'ABONNE SANS FRAIS DANS TOUS LES BUREAUX DE POSTE Union postale : Un an, 8 fr. — Sii mois, 4 (r.

EXPLICATION DES PLANCHES

Soupière en ancienne porcelaine de Capo di Monte,

appartenant à S. M. Humbcrt 1", roi d'Italie.

C'est en 17J6 que Charles III installa à Capo di Monte un atelier pour
y fabriquer de la porcelaine tendre. Il y avait à ce moment un mouvement

céramique général. Tous les souverains s'efforçaient d'implanter chez eux
l'industrie qui avait produit en Allemagne et en France des œuvres si
belles. Les travaux de Capo di Monte n'ont rien de commun cependant
avec les fabrications étrangères; ils sont essentiellement nationaux.
Charles III ne portait pas moins d'intérêt aux œuvres céramiques que la
reine Amélie de Saxe, et comme elle il ne dédaignait pas de travailler
personnellement avec ses artistes. Le meilleur moyen de gagner ses bonnes
grâces était, dit-on, de faire l'acquisition de quelques produits de sa
fabrique.

Soupière en ancienne porcelaine de Capo di Monte,
appartenant à S. M. Humbert I", roi d'Italie.

Les premières porcelaines de Capo di Monte sont une imitation si
parfaite des plus fins produits japonais qu'on peut jusqu'à un certain point
méconnaître la nationalité de celles qui ne portent point la petite étoile
qui fut le signe inscrit sur les pièces issues de cette première période. Plus
tard, une fleur de lis lui fut substituée, mais alors il faut un œil très exercé

et une grande habitude pour ne pas les confondre avec des pièces de fabri-
cation espagnole.

Les ouvrages de style essentiellement napolitain se spécialisent par
des formes un peu tourmentées et par des reliefs où figurent notamment
des coraux, des coquillages et des plantes marines. On y remarque aussi
loading ...