L' art ornemental: revue hebdomadaire illustrée — 4.1886-1887

Seite: 64
DOI Heft: DOI Seite: Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art_ornemental1886_1887/0073
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
64 L'ART ORN

émaillé, reproduisant un mouton, un éléphant, un tigre, un opossum, un
castor et un buffle, six animaux propres à six des principales colonies
anglaises.

L'extrémité supérieure de la clef porte une couronne impériale, semée
d'émeraudes et de rubis.

De l'autre côté de l'hexagone, sur des écussons en or jaune, sont
inscrits les noms dont les animaux symboliques figurent sur l'autre face.

Enfin, la tige de la clef émerge d'un groupe formé par quatre tètes

IMENTAL.

d'éléphants, dont les trompes forment une sorte de bague d'arrêt en haut
de la tige.

Ce bijou merveilleux offre, en outre, cette particularité : c'est qu'il
ouvre toutes les différentes portes de l'Exposition.

— On lit dans l'Italie, de Rome, du 6 mai :

Une découverte archéologique des plus intéressantes a été faite ces jours
derniers au Forum d'Auguste, près de l'Arco de' Pantani. Dans une propriété

Les Malheurs arrivent vite.

particulière, on a trouvé, à cinq mètres de profondeur, un très beau groupe en
marbre représentant les trois Grâces.

Ce groupe, malheureusement, n'est pas très bien conservé : les trois figures
sont privées de leur tète ; mais cela n'empêche pas qu'il puisse être considéré
comme une des plus belles choses remises au jour dans ces dernières années.

Il appartient aujourd'hui à une dame, propriétaire du terrain dans lequel il
a été trouvé, mais la municipalité espère l'avoir, soit par une donation, soit en
l'achetant à de bonnes conditions.

Dans tous les cas, il sera exposé sous peu.

Les dimensions sont un peu inférieures à la grandeur naturelle. Quant à la

pose, elle est à peu près la même que celle du groupe que l'on conserve dans le
Dôme de Sienne.

Les trois sœurs ont les bras enlacés; deux d'entre elles sont vues de face et
la troisième de dos. Deux vases sur lesquels deux Grâces posent le pied servent de
soutien au groupe.

Une autre statue, également sans tête, a été trouvée dans les Orti Sallustiani,
entre la porte Pia et la porte Salaria ; c'est une figure de femme ailée, représen-
tant la Victoire.

Cette statue n'est point d'une beauté parfaite, mais elle est importante au
point de vue de l'histoire de l'art. G. Dargenty.

Paris. — Imprimerie de l'Art. E. Ménard et J. Augry, 41, rue de la Victoire.

Le Gérant : EUGÈNE VÉRON.
loading ...