L' art ornemental: revue hebdomadaire illustrée — 4.1886-1887

Seite: 113
DOI Heft: DOI Seite: Zitierlink: 
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art_ornemental1886_1887/0122
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
N° 186. — Quatrième année. .€^^^Jc^5»» 21 A°Ùt 1886

PARIS : J. ROUAM, éditeur, 29, cité d'Antin. DIX CENTIMES LE NUMÉRO PARIS : J. ROUAM, éditeur, 29, cité d'Antin.

LONDRES : Gilbert VVood & O, 175, Strand. Paraissant tous les Samedis. BRUXELLES : A. N. Lebèguk et C".

TURIN : Mattirolo Luigi, 10, Via Po. Direetenr et Rédietenr tu ehef : G. DARGENTY - Istace.

Paris el Dép. : On m, 5 tr. — Six moii, 2 fr. 50 on s'abonne sans frais dans tous les bureaux de poste Union postale : Du m, 8 fr. — Six noie, 4 tr.

d'affliction poignante et de foi ! Comme

EXPLICATIOX DES PLANCHES /fit ces lèvres fermées p°ur étouffer les san-

Vïr glots, comme ces yeux gonflés par les

•llï»sïP/a«wl larmes qu'il refusait de laisser jaillir,

Vase en bronze, trouvé à Pcmpei en 1872. ^Swflf trahissent les efforts d'une volonté virile

--m't g.", ■■| n^'-. -- faW|*S '// en lutte avec les sens et font ressortir

Notre vase, qui appartient au musée j^^Ç^^Sm^^^^^^^^^^'^^ ^ Par le contraste l'impérieux désespoir

de Naples, est un objet de luxe plutôt ^^^^^^^^t^mWMM^^^^^^^i^^':/*lil dont les plus jeunes témoins de la scène,

que d'usage quotidien. Il a dû servir à ^(^K^^^^^^^^^^^SSÊBKÊÊ^^^^^m saint Jean et Marie-Madeleine, ne peuvent

tation pompéienne. Si la patine qu'il a ^^P^f - ' ' ^^P^^^^HF^W^MI^^ Pour réussir à traduire avec cette

acquise est des plus belles, elle ne permet «\ <; _ '^^^^^^^a^^f/'ïi^» énergie, pour figurer avec cette puissance

malheureusement presque plus de recon- \\ f\v^^^^^^^ÊljBjfl^ des sentiments aussi profonds et aussi

naître les riches incrustations en argent \' ■':\',. ^^^^bBÊMI^Ê passionnés, n'est-il besoin d'avoir qu'un

dont il est couvert. L'anse, très puissante, '^ê'V ff esprit géométrique ?

motif fort en honneur parmi les artistes tf ^^^^^^M |l Cartouche aux armes de Foucquet,

pei est presque "toujours très'claire et /■■ 'Nicolas Foucquet, dit M. Bonnaffé,

vert-de-grisée. Cela tient à ce que la 'if, . ■• , . „,!^^^M0r est une des grandes figures de la curiosité

couche de cendres volcaniques qui re- .V A^é^^~ V^^^Sjj^jf parisienne. Il aime les lettres, les arts,

couvre cette ville étant relativement „ , || • \ Amh^mwÊ les poètes, les femmes, les tableaux, les

légère, puisque elle ne mesure guère plus ^Bm^è^f^^^ÊÊÊKBÊ^ÊSSBS^^ tapisseries, les livres, les antiques, tous

de six à sept mètres d'épaisseur, n'a pas jÊ^Ê^MS^^^Ê^^ÊÊ^^r^ 'es 'uxes et toutes les élégances, un de

été absolument imperméable à l'air et à ''"^SplSSSBKP^^ ses juges l'appelait : omnium curiositatum

l'humidité comme celle d'Herculanum, f'^^SL explorator. C'est un délicat et un clair-

qui consiste en une lave solide de vingt — ' T J^TZSTL voyant qui choisit tout d'abord Molière

à trente mètres d'épaisseur. ^^-^a^asm^^^ et La Fontaine, Le Nôtre et le Poussin,

^S^^^S^T Puget, Le Brun et La Quintinie, avec

La Mise au tombeau, par Andréa Mantegna. <&^5» Menneville et du Fouilloux, les deux plus

i~-t^mf jolies filles de la cour, au dire de Racine

De nos jours, rapporte M. Delaborde, r qui s'y connaissait. Amoureux de gloire

un écrivain italien a dit de Mantegna è'-'-'-^Wk et de grandeur, «le plus magnifique et

que : « esprit tout géométrique, il ne sa- MV^^K le Plus curieux homme de son temps »,

tisfait que l'intelligence, sans jamais :'¥MËÊl séduisant, politique, rompu aux affaires,

s'emparer du cœur ». Pour sentir l'injus- rg?F> . ''I^JmBbv a le C0UP «i'œil, la passion, la puissance

tice d'un pareil jugement, il suffit d'ar- ^-*sr- *~- " ~ - > ■-'^^^-■■aâ^^^.ZSp^j ct la fortune, tous les dons qui font

rêter ses regards sur l'estampe que nous ''^^SS^j^Sî^r—- '"" '\ ^SS^ffitt^^^^^V l'amateur de haute taille,

reproduisons, sur la figure de la sainte Foucquet naquit en i6i5. Son père,

femme agenouillée entre la mère de mKW ' '"^é^^-'Sff^S' v">&.. conseiller d'État, l'un des hommes les
Jésus et saint Jean, les mains jointes ÉsBf jy*k«gMt^*>- plus intègres de son temps, avait formé

sous le menton, le cou tendu, les yeux ^iaaL _ .__ un cabinet de médailles et de livres.

avidement fixés comme si elle voulait à ^ ^t&iïËk,^-^— Peiresc en parle dans un de ses manus-

la fois s'enivrer de sa propre épouvante ' ^ * SgEïgjpâC^3" crits. Le savant amateur ne manquait

et respirer jusqu'au fond l'atmosphère ,, , _ „ jamais, en voyage, de visiter les cabinets

1 ' ^ ' Vase en bronze, trouve a Pompei en 1872. 1 ' . ,

de douleur qui l'environne. Et ce Joseph célèbres et d'en noter les particularités

d'Arimathie qui, tout en supportant le les plus intéressantes. En 1610, se trou-
divin cadavre, se retourne vers la Vierge par un mouvement d'une incom- vant à Paris, il ne manqua pas d'aller voir la collection de François Fouc-
parable noblesse, quel mélange sur ses traits, de compassion et de respect, quet et décrit longuement ses'médailles romaines en or et en argent.
loading ...