L' art pour tous: encyclopédie de l'art industriel et décoratif — 18.1879

Seite: 1833
DOI Heft: DOI Seite: Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art_pour_tous1879/0063
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
f N° 459 ^

JS

L'ART POUR TOUS

E^CTCLOTÉVIE VE L,^\7 I V U S T % l E L ET V É C 0 %vi T / F

-, ParaKsant les i 5 et ;o de chaque mois.

PUBLIÉ SOUS 1A DIRECTION' DE M. C. S A l VAGfcOT | FONDE PAR M. EMUE REIBER, ARCHITECTE

-—>....../r-XN A^- -*-_ Q Ct /

XIIIe SIÈCLE. — école française. BASSIN ÉMAILLÉ, AU TRÉSOR DE CONQUES.

On ignora longtemps, dit M. Alfred Darcel, quoi était le véri-
table usage de ces bassins émaillés que l'on trouve générale-
ment par paires, et dont l'un était presque toujours garni d'un
orifice, en forme de petite gargouille percée près du bord.
L'un des bassins, celui muni d'une gargouillette, servait, paralt-
"1 * verser l'eau sur les mains de la personne a qui on « donnait
à 'aver », et l'autre recevait l'eau. Des sculptures et des mi-
n'atures du temps représentent des scènes semblables et con-
firment cette supposition.

âEie •Site lllfiet ÎMicet bemeift, tguo.irte nu:i Litige 3tit, rotlcteé
eigeutlidj set tvia^tc ©ebraudj fciefer tmailUrteit €d)ùjjtlnLWar» teiwi
man fajl nui pcutrociic brgegnctc. mit son lencit fict« cine mit einec
fleiitcn atn 3i.iuet ungebiadjlcn fdjiubtlautgcn Blicntcn »erfe$en,
2Bte es fdjittlt, tieiue leçtete ta;u, 2B.t(|er auf lle$ait»e cet !|)ei(oneii
ju gicpcn, tic fut roafctjcn woUtfli/ une i.c antue SrtùjJ 1, uni M3
Siffer oufjufaitjcn,

îie 3ictat$:n 11 lie 33î.iiutureu Set â.ittvorfje flellten gleiiîje Sc.'nen
sot uni bejUtigen unfete Ï8t^.iup:uiig.

We ignored during a longtime, says AI. Alfred Darcel, the
exact use of thèse enamcl basins whicb are generally met witli
by pairs, one of tbem being very often provided witb a kind of
small gargoyl projectiug ou tbe outer rim. Jt appears tliat the
basin tlms provided, was used to pour tbe water upon the
ha'ids of the person to whom « ou donnait à laver », and the
other, t) reçoive the water pourod ont.

Sculptures and miniatures of the epoch represeuting such
scènes, show the trulli of this opinion.

13" ANNÉE. — N" 14.

1833
loading ...