L' art pour tous: encyclopédie de l'art industriel et décoratif — 22.1883

Seite: 2282
DOI Heft: DOI Seite: Zitierlink: 
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art_pour_tous1883/0028
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
22e Année. L'ART POUR TOUS. N« 5Ù0.

XVIIIe SIÈCLE. — école française. PANNEAUX EN BOIS SCULPTÉ

(époque de louis xvi.) (attributs de la musique.)

(COLLECTION DE M. MO M TV AL LA T. )

t-on fréquemment des boiseries
du genre de celles-ci dans les
châteaux et les hôtels du temps,
et parfois aussi dans le chœur
même des églises ou dans des
chapelles érigées sous le vocable
de sainte Cécile, etc. Les pan-
neaux ci-contre, en bois de chêne,
sont d'une sculpture fort saillante
et parfaitement comprise. L'ar-
tiste a jeté à l'eniour des instru-
ments des feuillages et des fleurs,
des rubans et des draperies afin
d'enlever au\ trophées la séche-
resse que les instruments de mu-
sique seuls eussent fore ment
produite.

Les décorateurs du XVIIIe siècle
ont fait un usage assez fréquent
des attributs de la musique dans h
les boiseries qu'ils avaient à or-
ner, et il faut avouer que les tro-
phées de cette nature se prêtaient
à merveille à un décor intérieur,
soit qu'ils aient été traduits par
le pinceau, soit que lo sculpteur

ait eu à intervenir. Aussi retrouve- ^tïVSsS^J^SR^fSrti i IX . V*"'"^

Sic Scfetatcut bes 18. 3.t)rljuii-
berts Çjtien lie gu>jjt ®tucÇuf)nt
ben son (Çnfii auSjufûÇteneeu Jjolj-
fcjjniçercien bte mufifalifrfjen êinr.»
biltet ju ûbeimitteln , nH'jii fid)
ûbrigenS ciurt) tiefe îrcvÇâeu tïini-
ïcioott tignîlen/ fei es juï inné.en
'JluSfd;inùcfung lit 0)!.ilttei, ofcet soin
Silb^aiier mit teni2)le;fiel anSgefû^tt.
Xefoiationen cieieS ©ernesTint tcuum
fe^t ufij ni ben ëefjlôffetn uns
2fio!)iif)àiifein tiefer 3eit ju (iiiten,
ja nianetniai felbft in ten Jtitdjcu»
(t'ikcii ocet ft.ivellen, inSbcfor.teie
Jene/ bie untet tenêriii Ç ber Ijiiligeu
(Sâcilia gedellt nimten. îie sou uns
<ibgejeirf;neien Safcln fin» auS ffiict)en-
Çolj unt son ertynbcnei Sdmiçerei.
teteu 21 uffaffang luuncetbat autgc-
t'ûljrt lit. Uni ten iiaotten SDlufil-
iufltunuiiteu tas (Sinfôtmige ju eut-
îitljnKii, ijat ter Jîitnftlet gefdjicft
runb Çetum Slittec unb SBIumeu,
83.uie.ct uni îtaretien pjeivotfen, uni
bas @ t fa in ni te bet Sicstjâen lufUiiS

ju CtÇtO.ll.

The artists of the xvtn"1 cen-
tury have often used the attri-
butes of music vvhen they had
to ornament wooden panels, and
one must acknowledge that such
trophies whether painted or sculp-
tured were most appropriate for
interior décorations. Panels re-
sembling thèse are often met With
in manors and mansions of the
epdch and even in churches or
chapels dedicated to S" Cecilia, etc.
The sculptures of thèse oak pa-
nels are very decply carved and
quite to the point. The artist to
modify the dryness which would
présent the trophies composée!
solely with musical instruments,
lias intersporsed them with drape-
ries ribbons, flovvers and foliage.

4779 1780

'2282
loading ...