L' art pour tous: encyclopédie de l'art industriel et décoratif — 25.1886

Seite: 2619
DOI Heft: DOI Seite: Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art_pour_tous1886/0073
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
25e Année L'ART POUR TOUS N° 630

XVIe SIÈCLE. — sculpture française DEUX CHAPITEAUX

(françois ier) des clôtures du chœur

ans 1527-29 de la cathédrale de chartres

_©_

Les sculptures et l'ornementation des Cha-
piteaux, qui remplissent des fonctions diverses
dans les différentes parties qui composent la
clôture du chœur de la cathédrale de Char-
tres, permettent de se livrer à une intéres-
sante étude sur les riches développements
que surent donner les ateliers français aux
éléments de rénovation apportés d'Italie
par les artistes qu'avait appelés en France
le roi François I".

Si l'antique Chapiteau corinthien, en forme
de corbeille, autour de laquelle s'épanouissait
une luxuriante végétation d'acanthes, de
feuilles d'olivier, etc., relevées par les sail-
lies énergiques des volutes d'angle et des
caulicoles, avait généralement élé conserve
dans l'ornementation grandiose des façades
extérieures, il n'en fut pas de même pour les
sculptures, plus rapprochées de l'œil, des
parties de la décoration intérieure, où les
artistes purent prodiguer à l'cnvi les motifs
empruntés soit à la nature vivante, soit au
pur domaine de la fantaisie (chimères, tradi-
tions mythologiques Urées des Métamorpho-
ses d'Ovide, etc.). De là ces figures diverses :
masques, enfants, animaux, etc., que nous
avons déjà rapidement cnumérées à la
pl. 2601, et que nous retrouvons aux deux
chapiteaux reproduits ici.

La corbeille antique est ici divisée en plu-
sieurs membres d'architecture séparés par
des moulures ou bagues, qui leur donnent
de la fermeté ; et l'ensemble du chapiteau se
trouve ainsi rappeler les divisions de l'ordre
ancien : architrave (membre inférieur), frise,
et couronnement (tailloir présenté sur l'an-
gle). La feuille d'acanthe se réduit à une
simple indication en bas-relief, si elle n'est
pas supprimée tout à fait, et ce sont des
figures vivantes, saillantes, qui remplissent
l'office des anciennes volutes, ménageant une
riche et heureuse transition aux saillies im-
portantes de l'abaque ou tailloir.

Dans nos deux figures le haut de la cor-
beille se termine par un quart de rond sail-
lant, soutenu et enrichi par une moulure
creuse ornée d'un cours de fleurs et de fruits,
de torsades fleuries, etc. Sur les deux faces
des tailloirs, se détachent des groupes de
fruits (5435) ou des tetes de chérubins (5436).
Les saillies des volutes antiques sont repré-
sentées soit par trois enfanls tenant entre
leurs jambes un jeune chien, un poisson, un
oiseau, soit par trois harpies (oiseaux à têtes
de femme), séparées par des trophées d'ar-
mes et d'amour. Le membre inférieur du 5436
est développé en hauteur et reçoit deux en-
fants jouant de la flûte. Un godron terminé
par une élégante moulure ornée (torsade,

cours de coquilles) rejoint le profil des
colonnetles étroites. Celle du haut
(5435) laisse voir les attaches des
anneaux de suspension de ces
chutes dont nous avons
donné deux exemples
à la page 2601.

-o-

Photographié
sur des Moulages spéciaux.

Photo-reliefs Barret.

-o-

5436

2619
loading ...