L' art pour tous: encyclopédie de l'art industriel et décoratif — 26.1887

Seite: 2651
DOI Heft: DOI Seite: Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art_pour_tous1887/0015
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
26e Année

L'ART POUR TOUS

N° 638

XVIe SIÈCLE — sculpture française PIL A S T RE S - A R A B E SQ U ES

(françois ier) au chœur

Ans 1527-29 de la cathédrale de Chartres

(Photographié sur des Moulages spéciaux)

5488 (Photo-reliefs G. Petit.) 5/^9

Nous retrouvons dans ces deux fragments les disposi-
tions symétriques déjà signalées aux morceaux de sculp-
ture de même provenance (voir pp. 2601, 2c33), et nous
pouvons déjà nous former une idée nette du mode de dis-
tribution général, malgré la variété des motifs employés
dans cette suite de compositions. Les points principaux,
formant « masses » (vases, calices, culots de feuilles, car-
touches, mascarons et figures animées, diversifiées suivant
la fantaisie de l'artiste), sont généralement accompagnés
des grands éléments d'ornementation : courbes en s
ornées de feuillages, courbes en c, volutes, etc., et reliés

entre eux par des rinceaux fragmentaires, chutes de feuil-
lages, draperies, guirlandes, etc.

Ici, au 5488, nous voyons au complet ce calice à long fût
orné de feuillages, dont nous avons déjà montré des par-
ties aux planches précédentes. Il est largement encadré
par deux élégantes courbes en s, que terminent deux mo-
tifs nouveaux : des têtes de cheval dans le haut, et, dans
le bas, des figures ailées finissant en gaines. Au-dessus,
une figure de harpie, monstre ailé à corps de femme et
pieds de chèvre. Le motif des têtes de cheval étoffe la
base, échancrée, et formée de courbes en c opposées; il se

retrouve au bas du n» .ry5S9, où ces têtes sont accouplées et
reliées par une frette. Au-dessus d'une bague (fruste), une
tête de chérubin supporte un double culot de feuilles for-
mant plateau, où posent trois oiseaux. Le haut de ce pan-
neau est une suspension de feuillages avec nœud à profils
saillants, au-dessus duquel s'enroulent des rinceaux symé-
triques. Ils s'échappent de deux fragments de courbes
en s, dont les volutes terminales retiennent une écharpe ou
draperie. Le lien qui relie ce motif à celui du bas consiste
en un fruit attaché par des bandelettes au cordon d'axe, et
que vient becqueter l'oiseau milieu du plateau inférieur

2651
loading ...