L' art pour tous: encyclopédie de l'art industriel et décoratif — 26.1887

Seite: 2733
DOI Heft: DOI Seite: Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art_pour_tous1887/0095
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
26e Année L'ART POUR TOUS N° 659

XVIe SIÈCLE — sculpture française PIL A S T RES - A R A B E S Q U E S
(françois icr) aux clôtures du choeur

ans 1527-29 de la cathédrale de chartres

{Photographié sur des Moulages spéciaux — N° 6)

•t.

E. Reiber, direx. Photo-reliefs Barret.

5752 5753

L'étroit montant n° 5752 décore la face d'un petit pilas-
tre. Le motif est un enfilage, et le point de suspension la
bouche d'un mascaron, dont les cheveux et la barbe sont
façonnés en feuillages. Les niasses disposées le long du
cordon d'axe sont : une touffe de feuilles, accompagnée de
gousses et terminée par des rinceaux ; une cuirasse à l'an-
tique, à écailles, traversée par deux hallebardes en sautoir
accompagnée de ses jambières : dans le bas deux médailles.

Au 5753 nous trouvons un nouveau développement de la
courbe en S. Les deux contre-parties sont formées de ban-
deaux plats ornés de canaux. Les volutes inférieures se
terminent par des télés humaines barbues et dont la cheve-
lure, prolongée en feuilles d'acanthes, accompagne et sou-
tient la rive extérieure de la courbe, L'espace triangulaire
intérieur est étoffé d'une ligure d'Egypan accroupi auquel
les bagues de feuillage placées aux inflexions des courbes

donnent une apparence d'ailes.

Les rinceaux terminaux traversent la bouche d'un mas-
caron d'axe qui sert d'agrafe, et sur lequel vient poser un
balustrè feuillu traversé par une bande moulurée, terminée
par deux masques barbus vus de profil. Sur les saillies
des acanthes qui accompagnent les contours inférieurs
sont posés deux oiseaux. — La recherche de Végalité des
intervalles est, dans cette pièce, Irès évidente.

26» ANNÉE. - N° 22. — 30 NOVEMBRE 1887.

2733
loading ...