L' art pour tous: encyclopédie de l'art industriel et décoratif — 27.1888

Seite: k
DOI Seite: Zitierlink: 
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art_pour_tous1888/0011
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
PRODROMES

DE LA FORME NOUVELLE

; yii"»Myui^ii"

N poursuivant mes études sur la Classification des Formes des Vases,'fax pris pour guide la Méthode
des Tracés corrects. Je suis parvenu ainsi à établir en môme temps la Théorie des Galbes, qui
faisait entièrement défaut à notre Enseignement d'Art : on la trouvera présentée en un Tableau
d'ensemble, à la page 2896 de la 28e Année. Le simple Exposé du principe qu'il y avait lieu de
dégager — et qui m'a permis de fixer la Loi des Galbes — livrera au Lecteur le secret de la diversité
des Formes, et la clef d'une question qui intéresse au plus haut degré la Production d'art.

Dans l'innombrable variété des formes dont je m'étais proposé le classement, j'ai choisi
un Type général : le Vase complet — Pied, Col et Panse. La forme matérielle qui d'ordinaire
résulte de cette disposition est un renflement entre deux rétrécissements (ou étranglements). Ces
parties se raccordent entre elles, formant un contour continu ou profil (calibre du potier), symétriquement placé par rapport
à un axe de révolution (axe du tour).

La continuité du profil esl exprimée par une ligne sinueuse susceptible de variations infinies, lesquelles, suivant la
nature du \ ase, constituent le Galbe de celui-ci. Les lois de ces variations sont déterminées par les tracés corrects de ces
sinuosités, et sont mises en évidence par les figures que voici :

rj?, les Galbes des Vases r . , „ ,

X-lr!15 InflexLOMs- Inflexions simples * ...^.Inflexions doubles ^

. Ci

-vexe

n J\/t Ce Tableau, est déduis de *'Alphabet &ea Torm*& *W^£'*^a/- E- 'Usiitr, ArchB.

La sinuosité aibic (fig. 1) est décomposée par la verticale V en éléments concaves et convexes (arcs de cercle) dont
le tracé correct (fig. 2) détermine les centres et les tangences ou points d'inflexion ii. Ce tracé n'est autre que celui de VAccolade
(voir p. 2670 au Tableau des Courbes usuelles). Ces formes à double inflexion conviennent aux vases d'ornement, occupant une
place fixe dans l'ensemble d'une décoration.

A part les formes purement géométriques, telles que tubes, cornets, ballons, etc., les formes de certaines autres
« familles » de Vases se trouvent simplifiées par l'usage même auquel ils sont destinés, et qui parfois fait supprimer le col ou
le pied; mais toujours le profil résulte de la juxtaposition des éléments concave et convexe. —■ Exemples : à la figure 3, la
forme (bourse) est produite par un élément concave superposé à un élément convexe; c'est l'inverse à la figure 4 (vases à large
orifice) : dans l'un et l'autre cas, les inflexions sont simples (courbe en S). — Avec trois éléments (fig. 5 et 6), nous retrouvons
les inflexions doubles, par l'effet de la position du concave ou convexe entre deux convexes ou concaves.

La figure 7 est le type de tous les galbes imaginables, qui résultent, on le voit : 1° de Xalternance constante du convexe et du
concave; 2° de la position très variable des centres des concavités; 3° du rayon plus ou moins grand des arcs qui délimitent

Ai
loading ...