Instytut Historii Sztuki <Posen> [Hrsg.]
Artium Quaestiones — 21.2010

Seite: 66
DOI Heft: DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: 
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/artium_quaestiones2010/0068
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
66

DOROTA MOLIŃSKA

elements de composition. L'acquis de Meissonnier dans le domaine du
design ddnterieur consista a la virtuosite de composition des elements de
karchitecture, la sculpture et la peinture qui vise a creer des oeuvres
pleines dLarmonie, mais aussi d'incroyable puissance d'expression et
ddllusion spatiale et scenographique. Le style decoratif vigoureux de
Meissonnier, appele ainsi legenre sans cesse evoluait au
cours de son activite artistique, pour arriver au cloue, dans sa derniere
composition, justement le Salon d'Or de Czartoryski.
Le probleme de conception de la decoration de la Salle Dore apparut
dans Thistoire de kart polonais pour la premiere fois grace a Stanisław
Lorentz et son travail «Prqy'ets po^r /a Po/opnc de J.A. Mcissoniem de
195814. Dans cet article kauteur examina la question des relations
mutuelles entre tous les commandeurs polonais de Meissonnier et elargit
ketat des recherches sur des informations des valeur provenant de sour-
ces conservees dans la collection de la familie Czartoryski a Cracovie. En
ayant tenu compte des documents relatifs a la conduite et keffet de la
readaptation du chateau de Puławy, il identilia clairement le projet de
Meissonnier connu par les images gravees comrne kinterieur de la salle
de cette residence et prouva, hors de tout doute, que la conception
franęaise fut presque entierement executee et les decorations placees au
lieu de leur destination.
Les idees de Lorentz etaient continues par ses eleves Irena Mali-
nowska et Piotr Maciej Przypkowski. Lnuvrage de Malinowska de 1962
toucha le probleme de Meissonnier face a kinvestigation sur la re-
construction de la demeure de Puławy menee dans les annees 30 du
XVIIIe s.i5 Llnvestigatrice en ayant base sur les constatations prece-
dentes de Lorentz, toutefois, slnclina plus vers la theorie de la participa-
tion limitee de kartiste parisien, qui selon elle, procura seulement un
projet, realise alors in par «une fabrique» de Puławy. Dans un artic-
le consecutif, cependant, Malinowska revisa son point de vue sur cette
questioni6. Tout d'abord, parce que comrne la premiere des historiens de
kart polonais elle fit usage de fragments de kinventaire dresse apres le
deces de Meissonnier, dont la lecture suggere que la commande du prince

14 S. Lorentz, Proygts poar ^a Pofogng de J.A. Afgissonier, «Biuletyn Historii Sztuki»,
XX, n° 2, 1958, pp. 186-197. Le meme texte fut traduit en polonais et apparut comrne
ProygAty J.A. Afgissonig/*a J^a PaAaŁO, «Teka Konserwatorska**, n° 5, Puławy-Varsovie
1962, pp. 42-46.
15 1. Malinowska, P7*ze&MdoMJa patacn Łe PaAaM7acA p7*zez a7'cAPeAia Jana Zygmanta
DgyA^a, «Teka Konserwatorska**, n° 5, Puławy-Varsovie 1962, pp. 28-39.
15 1. Malinowska, KJAa p/izyczy/iA&e Jo AistorP stosanAdoj artys^ycznycA migJzy
Po/sAą a P/^aneyę A pot XV77A w., (dans:) «Muzeum i twórca. Studia z historii kultury
i sztuki ku czci prof. dr Stanisława Lorentza**, Varsovie 1969, pp. 113-129.
loading ...