Philostratus, Flavius [Hrsg.]; Philostratus <Iunior> [Hrsg.]; Callistratus <Sophista> [Hrsg.]; Vigenère, Blaise de [Übers.]; Artus, Thomas [Übers.]
Les Images Ov Tableavx De Platte Peintvre Des Deux Philostrates Sophistes Grecs Et Des Statves De Callistrate — Paris, 1629 [Cicognara Nr. 1933-2]

Seite: 10
DOI Seite: Zitierlink: 
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/artus1629/0032
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
C O M V S

iA 1\ G V M E N T

Es anciens onttres-fagemtntrefenauxcaujesfiuperieuressïa
juperwtendance &t le mammeni de toutce qm se fait icj bas enla
erre: &*nontpasmefmevoululaisfersans quelqueprote£teur&>
^Êgatron, ksieunesgens qui vontriblerla nui£t>&) battre lepauejes
<vns engdrouaçefes autres dfaire coüation3 mangerdes confitures ; les au-

tres en mafque ou ilj a des nopcesfranches, &* afsemblées de belles dames : les
autres d donner des refueits &* aubades d leùrs maiftresfes:Quelquessùis encor
franchir les murailles f ïoccafon s en prefente : auecfèmblables folafireness
&) iojeux ejbatemeiîs. St ont nommé ce cDieuou efiprtt regentant tout cela s
Comüs, de qui vont autànta dire, comme collatïonner, rire, danfers

&* bo 'îre d'autant\ Lequel Philofirate depemt dèvn exceüent & merueil-
leux artificè i ainsi due le dsscours vom le donnera d cognûîfire.

O m v s est vn Demon: dou procede aux hômmes
mortelslerire,gaudir3&baller. Et voilelàà* lencrée
de ceste chambre dorée3 commeil(emble3 carilest
mal-aisé de ie discerner &C cognoistre5 pour autant
que c’est en tenebres3& la nuicft n est paspeinteicy en
vn corps3 ains represeiitée par le temps de son obscu-
rité. L'entrée au reste ornée de festons ô£ chappeaux
dc triomphe3 monstre astezlesespouxbien-heureux
& contens estre là dedans couchez à leur aise.Ce pen-
dant Comüs iemie3 deliberé & follastre quil est 3 n’ayant encore vn seul poil
de bârbe, s en va trouuer les ieunes gens, !a trongne enluminée pourle trop
de vin quil a beu 3 sendormant tout debout (tant il est yure) le menton
panchésurrestomach3 sans rien monstrer delàgorge, &sappuyant lebras
gauche sur vn espieu: Mais !a maincuidant estre soustenue, selasche. Et
certes EefFecSt est fort naïfuement representéicy, qui dordinaire arriue sur
lentréedu dormir: Carquandlesommeil nous vient chatoiiillerlcsyeux,
le penser se laiste fondreen vne oubliance de ce quil tient; Tellementque
ce ssambéau quiesten lamain droiéte, semble luy vouloirtomber horsdu
poing. Et là ddîus ce gentil Dieu superintendant du bal & des danses, crai-

gnant

(
loading ...