Philostratus, Flavius [Hrsg.]; Philostratus <Iunior>   [Hrsg.]; Callistratus <Sophista>   [Hrsg.]; Vigenère, Blaise de [Übers.]; Artus, Thomas   [Übers.]
Les Images Ov Tableavx De Platte Peintvre Des Deux Philostrates Sophistes Grecs Et Des Statves De Callistrate — Paris, 1629 [Cicognara Nr. 1933-2]

Seite: 238
DOI Seite: Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/artus1629/0260
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
î38 la chasse des

car il efl: mediatcur dc ces deüx substances j 5c sans luy, Tor principalement, Fargent vif, ne ï’e~
stain nc crueres d’autre metal,nese pourroientvitrisier. Ilfautdoncquesprendredu cristalin
dessusdit, 5c de cette chaux, laquelle on appelle commune, autant de l’vn que de l’autre, en
poudre tres-deliée, 5c les empaster ensemble auecques vn peu d’eau, en forme d’vn petit pain
fortplat: laissantvn trou aumilieupoursaire euaporerl’humidité toutàraisejpuislelaisser
seicher par deux iours,&:mettre aufourdeverriertantquil semblequil sevueille fondre. *
Tirez-le lors 5c laistez refroidir, 5c le mettcz aprcs en vn creuset 5 5c le creuset dans vn pot à
verre, 5c faices-le fondre,ostant lagraisse 5c ordure qui surnageraaudestus, puis laissez-le â'ffî-
ner par vingt-quatre heures.

V o i l a l’esmail blanc qui est propre à faire tous autres esmaux5car il est susceptible de tou-
tes couleurs 5c teintures,en cette sorte.Prenez cinqliures de cetesmail,& autanc du verre cri-
stalin destusdit : broyez-les bien tous deux ensemble, 5c les messez, puis les mettezen vn pot à
fondreau four des verriers. Lacouleurnoires’yadiousteauecques du Saphre, 5c du Pierigotÿ
autrementManganese,àdiscretionautantdeFvnquedelautre,biencalcinez. Si vousla vou-
lez encores plus belle, mettez-y la dix ou douziesmepartie de mine d’estain brussee auecques
du soulphre selon l’art. Mais le belAzuré Turquin se fait parlemoyen desargent brussé auec-
ques dusoulphre. LeVert,auecquesducuiure brusséparcinq ioursenlamines tenucs: &s’il
n’est brussé qu’vne fois, il ne faitaussi qu’vn verd d’oye, tirantîurleiaüne. Donnez-luy quel-
que portion d’autre cuiure brussé partroisfois, il feraverd d’Esmeraude transparent, s’ilest
seul sans y auoir adiousté ia chaux dessüsdite de plomb 5c estain.Les reïcerations de ces brusse*
mens se font en abreuuant la chaux de cuiure auecques du vinaigrc ; 5c puis l’ayant desseichée
à lent feu ,1a mettreaufour dereuerberation par trois iours, Le Bleu, le Violet, &le Gris,se
font auecques leSaphre, diuersementdispensé&: administré, cartoutesces couleurspartent
d’vn mesme estoc ôcfondement ; 5c celles des Turquoises aussi 5 moyennant quelque peude
çuiure brussé. La couleur 5c le lustre des perles s’introduit dans le cristalinparle moyen du sal-
pestre, ouduseldeTartre, lequelfaitencores mieux ceteffedfcque sautre. Svivent puis-
apres les quatre couleurs, quide degré en degré se viennencsinalement terminer au Rouge-
clair, le chef& parangonde tous autres csmaux. Et premieremcntlelaunepaillé,quisefaic
sur leverre&esmailauecques de Pargent', qui produitaussî de l’Azurestant brussé auecques
dusoulphre; maisil n’estpas bienà propos nyassez seur poürpersister enlarigueur&aspreté
du feu. Puis est le laune doré, Orangé, ou Citrin,qui vientde larouïlle de ser, 5c mesmemenE
des Anchres, 5c autres tels ferremens rongez de l’acrimcnie de la Marine : ou bien de la Ü-
maille d’iceluy reduite en Crocum, (ainfî qu’on l’appelle communément) pardesdissolutions
en du vinaigre distilé, y adioustant vn peu de sel Amoniac; 5c aprcs sa congellation, le tenir à
vn feu de reuerbere par trois ou quatre iours.Car tant plus les couleurs des esmaux auront sen-
ty 5c enduré le feu, tant plus aussi seront-elles nàifues 5c permanentes. Le Pourpte, l’Incar-
nat, 5c le Rouge, partent tous deux d’vne mesme racine, qui est le Rouge : aussi bien comme
és tein&ures des Escarlates, 5c Cramoisys, dontnous parlerons cy-apres. De maniere que ces
quatre couleurs en l’esmaillerie 5c vitrification ,nous sont representées par ces quatre pierress
laTopasse , Iacinthe, Amatiste, &Rubis. Pourdoncques commencerauRouge decouîeur
de grenat, il se fait sur le verre 5c esmail, auecques du cuiure calciné, 5c de la limaille de fer
fondus ensemble à forte expression de feu, y adioustant vn peu d’orpiment pour les faire cou-
ler. Et tant plusily aurade verre,tant plus il seraincarnat aussi. Tantplusde couleur&de
chaux de plomb,(car il n’y faut point d’estain) tantplus il seraobscur 5c chargé. Mais ce qu’on
appelle le Rouge-clair, qui estsi rare maintenant, 5c cognu de tant peude gens,il ne sefera
point sans or, 5c sans argent vif, fer, plomb, 5c l’esprit du cuiure. Car il ne faut pas que le coros
de ce dcrnier metal-cy, qui est aucunementsixe, y entre ,maisseu!ementson soulphre incom-
bustible,quiest sa tein&ure ; si haute en couleur, qu’ellc graduë l’or bien pîus hautquenatu-
re nel’amené , voirequ’il vient par là àse faire commede coüleur de Rubis: tellementque
ietté sur son poids d’argent preparé, il le colore en or iusques à vingt-deux carats, 5c plus en-
cotes. Neantmoins cette teindure n’est pas permancnte au feu, si elle n’est auparauant fi-
xée par artifîce, 5c accoustumée peu à peu à l’endurer : tout ainsi qu’on fait en de l’argent de
glace, 5c aux autres minieres de metaux, que la nature n’a encore conduites à leur dernier de-
gré d’accomplissement. Celase fait par le moyen des esprits 5c substances volatilles, en in-
corporant cet or ainsi teint auecques du mercure, 5c les decuisant peu à peu ensemble. Car le
mercure deftend les teinâures de toutc adustion : 5c venant puis-apres à les mettre en l’aspretc
du feu , il supporte ( comme plus exposé à l’adion d’iceluy ) son eftort, cependant que la tein-
<sture s’incorpore, 5c se messe vniformement auecques l’or. Cec or ainsi teint, estle vray fon-
dement des belles fueilles de Rubis : car les communes qui se font auec vingt carats d’or fin
chaque carat de quatre grains j scize d’argent, 5cdix-huid de cuiure en corps, n’arriuent pas à
vne telle perfedion, que quand le cuiure est en esprit introduit dedans l’or, à cause des noir-

ceurs
loading ...