Philostratus, Flavius [Hrsg.]; Philostratus <Iunior> [Hrsg.]; Callistratus <Sophista> [Hrsg.]; Vigenère, Blaise de [Übers.]; Artus, Thomas [Übers.]
Les Images Ov Tableavx De Platte Peintvre Des Deux Philostrates Sophistes Grecs Et Des Statves De Callistrate — Paris, 1629 [Cicognara Nr. 1933-2]

Seite: 840
DOI Seite: Zitierlink: 
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/artus1629/0864
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
84o neoptoleme.

laPoëfîc estoit enfortgrande recommendation enuerslesanciens, &rem-
plie de grande sapience. Vign. Vousauezbienraisondeledirede cestesor-
te, car de longue- main elle a esté telle. De fai£t on dit qu'Hercules ayant mis
en croix le corps du Centaure Asbol, il y apposa ceste inscription :

^4sbolj ne redoutant la voix

JSFy des Dieux dïenhaut, nj des hommes^

Sms pendu icj d ce Pin

D ,evne afyre picquanteperruque,

Degrajje rejlne abondant>

Ou ie gis feruant de pasture
oAux de longue <vie corbeaux.

Phen. A layerité Hercules sescria fort braucment en ces carmes* là,approu-
uantainsicestemagnifique ôchautaineformed'escrire, selcn laquelle il est
asiezmanifcstequelePoëteaparlé. Maisretournonsencores à slsie: carle
fîotnousayantenueloppé, comevoussçauezquil enondoyebeaucoup en
ce pont' Euxin, nous a tranlportez hors la droitte routte de nostre discoursj
Vign. Retournons-y dôcques. Orleschantsy sont telsqucievousay dit,&
la voix qui les recite a ie ne sçay quoy en soy de diuin,6c de splendide,reson-
nant le long de la marine,de sorte qu'elle fait drelser les cheueux d’horreur à
ceux qui pastent-là aupres,delamerueillequilsont, ôCracontent enoutre
quilsoyent du bruitdecheuaux, 6Cdescliquetisdeharnois, &descristels
quon a accoustumédeietteràlaguerre. Quesiquelquetramôtane seleue
en ceste Iste,ou vn vent d aual,ou vn autre qui soit contraire, à s essargir hors
du port en la haute mer, si qu'il les arreste, Achilles le leur vicnt amoucer en
pouppe, ordonnant à ceux qui auroient changé de port de ceder au vent, ce
que plusieurs qui nauiget du Pont-Euxin en ces quartiers-cy,me font ente-
dre, &que tou t aussi * tost que de loing ils descouurent ceste Isse,ils s embras-
sentles vnslcsautres, tout ainsi que sîls auoient longuemet erré en vn vaste
&demefuréOcean,& de ioyeespadentdeslarmes, puisestas approchezde
terre, apres lauoir saluée, ils entret au T emple,où ils font leurs deuotions 6£
prieres à Achilles,Sduy sacrifient,mais la vicftime se prdente d elle-mcsme à
fAutel, pour le Nauire 6c ceux qui y sont embarquez. Quant à sesguiere ou
vase d’or qui sest apparu quelques-fois en llsse de Chio, cela a esté raconté
par de sages hommes. Mais à qucl propos voudra l’on mettre safaucille en la
moiston d’autruy, ny regrabeller cequi aesté simanifestemet jatouché des
autres? Or son raconte que certain Marchand estat venu surgir vn iour en
cestelsle, Achilles sapparuràluy, &Iuyraconta tout cecjui sestoit passe à
T roye,le logea, &C luy fit bône chere,puis luy cômanda de faire voile à Ilion,
pourluy enamener vne fille Troyenne, la luy specifiant par son nom, & ce-
luy au seruice duquel elle estoit. Ce passager estôné de prime- face de ce pro-
pos,puissestantaucunement r asteuré, comme il !uy voulucdemaderquel
besoinilpouuoitauoirdVnechambriereTroycnne? Pour-autat,va~il dire,
quelle est du pays dô t fu t nay Hedor,&tout son lignagc, & n y a plus qu’el-
le seule des descendans du Roy Priam,ô£ du sangdes Dardanides. Celuy-là
estimant qu'Achilles fust dpris de son amour,apres J’auoir achetée retourna

ca
loading ...