Philostratus, Flavius [Hrsg.]; Philostratus <Iunior>   [Hrsg.]; Callistratus <Sophista>   [Hrsg.]; Vigenère, Blaise de [Übers.]; Artus, Thomas   [Übers.]
Les Images Ov Tableavx De Platte Peintvre Des Deux Philostrates Sophistes Grecs Et Des Statves De Callistrate — Paris, 1629 [Cicognara Nr. 1933-2]

Seite: 912
DOI Seite: Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/artus1629/0936
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
9n L À STATVE

qu’Orphéeluy addresTe : 6c consequemmencvn autre apres de la Santé.

Uencensement DESC yLAPE,

L A M A N N E.

ESculape secours de tous,

Seigneur Pœan tjui des bommes
cA lleges toutes les douleurs3
Vien, & santénous amene.
jippaiseles Parques qui ont
De mort & de maUdies9
Enmain tout le gouuernement9
Tres-ennuyeuses Deejses.

Tousiours ieune ensant, bien-heureux9
Croisjant la vigueur es memhres:

Cerme honnorable d'dpollon,

Ennemy des maladies,

Etamoureux de la sante9
Sans aucun blasme ne reprocheï
Vten doncques nofire proteEleur^

Et donne nous sin heureuse.

HYMNE D V MESME A LA SANTE', DONT LA

W.U <A

Manneestl’enccnscmcnt ainsi que dEsculapc,

DEsirée aymable Santé

Enplusiturs liÛsde tout URoyne,

Santè heureuse efcoutemoy9
JMere de tous,porte- richejfe;

Car par ton moyen les mortels
Sont exempte^ des maladies9
£t toute maison s'esioüyjl
Quand reu siter tu la daignes.

Toutlemonde t aen honmur
Royne eternelle, qui des 'vies
Es le ferme soujlenement :

Toufiours en vigueursouhaittable,

Et repos de tous les humains.

Sans toy leur seroit inutile
Tout cela qutls pourroient auoir$

Tant les rtchejsessur richesses,

Que les plussomptueux banquetsl
Fors que par toy a la 'vieillejse
Les hommes m paruiendroient p>a£»

Tout tugouuernes toute seule,

Ei commandes a tous 'viuans.

Vien doncy sacre fatnffe 'Deesse
g$ui nt desaux de ton secours
A ceux qui de bon cœur tinuoquenti
Deliure nous de nos douleurs,

Etdçnos gnesues maladies.
loading ...