Philostratus, Flavius [Hrsg.]; Philostratus <Iunior> [Hrsg.]; Callistratus <Sophista> [Hrsg.]; Vigenère, Blaise de [Übers.]; Artus, Thomas [Übers.]
Les Images Ov Tableavx De Platte Peintvre Des Deux Philostrates Sophistes Grecs Et Des Statves De Callistrate — Paris, 1629 [Cicognara Nr. 1933-2]

Seite: bx
DOI Seite: Zitierlink: 
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/artus1629/0997
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
D E CVPIDON.

gouîphcr plusauant cn vnc mer de mecaniqües,qui seroit outrepassTer aucuncmént les bornes
de nostre profesïïon : Pareillement la manieredes fourneaux àvent &àsoufssets pourfondr©
le bronze,& lesquels sont les pluscommodes5&: àpropos. Quant à l’estoffc on s’ysertde cui-
ure, mais non du toutpur, parce qu’il coule trop difficilement^ ainsd’vne manierede bronz©
allié comme celuyde rartillerie5desix ou septpartsd’estain de cornuaillepour quintal de cui-
ure, là où l’alliagedes cloches estcommunementde vingt ou vingt-deuxliures d’estain doux
pourchaque centde cuiure,&:s’appelleceme{langemetal,l’autrebronze. Au regard de l’or
&:rargentony procede d'autremaniere. Lafosfeaurestedoit estre fai&es spacieuse qu’elle
ne touche d’vn bon pied en carré la forme tout alentour, afin d y pouuoir mettre vn rang de
bricquesqui ladcftendede l'humidité de la terre,&: remplir l’entre-deux d’vneterre biensei-
che&:criblée,ymessantvn peudesable, &:lacomprimantdextrement auecdesbattes, puis
boucher fort bien les souspiraux&: esuents auec de l’efl:ouppe,de peürqu’il n’y entrc des ordu-
res, mais quandondelbouchera le tampon auec la perriere, il lesfaudra ouurir, car s’il n’y
auoitde rairlibre,lemctal n’entreroitpasdedanslaforme. Orilfautque lastatuësoitdouce-
mentauallée enlafosse auecdes cordages, &: des trous,&: engins, querien ne s’y altere&; dé-
mente, &: laplanter toutedebout lateste enhaut,dont le sommetsoit plus bas d’vnbondemy
pied quc leniueau de l’cntrée de la coulloüere ou eschenal, &: la chaise qui est au bout par ou
doit entrerlemetal danslaforme,&:fautque ceste coulloücreaille tant soitpeu detranersen
biaisant,&:nondutoutdedroi&e li^ne,afinde refrener l’impetuosité &furiedu metaî, qui
pourroit autrement engorger l’entree, &c par ce moyenrciaillir contre-montde costé &:d’au-
tre, pourtantquand onrepousserale tamponendedans lefottrneau, faudra tenir parvn peu
d’espace la perriere fermeà la bouche de la coulloiiere, pour faire sortir le metal en cestepre-
miere veinepeu àpeu, carautrement la violencedu metal ainsi ardent&enssambé, pourroit
causer vne ventosité à l’entrée de lasorme qui empescheroit son remplissement tel qu’il fauts
Cela faiton le lairra couler à sûn aise : Et sur la fin luy faudra aider encore auec des pesses &s
rasteaux dc fer tant que laforme soit remplie.

Si tostquelafosse serarempliede terre,ondoit mettrelefeù ausourneausanstemporiser
dauantage, depeur que laformc n’attire àsoyquelquenouuelle humidité, à toutes lesquelles
particularitez il est necessaire que l’ouurier ait i œil, parce que la moindre faute en ce cas luy
îeroitd’vngrand preiudice. Quantàla couiloüere oucanal paroùdoit passer lemetal, il la
faudra faire large presque de deiny pied, plus ou moinsselonla quantité du metal,&: lesparois
desdeuxcostezhautes d’autant, le toutfaitdebricques cruës, maisbien seiches,assemblces
auecde la terre susdite, &:fort bienrecuit, y allumant toutdu longvn feude charbon pour
s eschaufter pendat que le bronze fondra, &: quand on sera prest de iettcr, faudra oster tous les
charbons 3 & nettoyer bien la coulloüere de ses immondices, ostans mesme la cendre auec vn
soufsset,afin qu’ellene semesseauec le bronze, dont il fautqu’il y en ait tousioursdesurcrez
pour mieux faire venir la figure, &c qu’il n’y ait point de tare. 11 y a d’autres considerations en-
core qui meritentqu’onyprennegarde,sansdutout sy remettre auxfondeursd’artilleriej &£
de cloches,ny autres : car encore que la manicre defondre &: ietter l’alliage du bronze pareil-
lemét soient presque tous vns &: semblables aux vns &: aux autres, leplus seur seraneantmoins
que le sculpteur soit aussiverséencela&:bien entendu, parcequeles statuësne viennentpas
toussourssiàsouhait commefontles pieces d’artillerie,oules clochesquisont touted'vneve-
nuë, &:n’y a pasbeaucoup pres tant d’ouuragc. Ne sirecherché, ny tantde disferent^s be-
songnes,nesi mal-aiséesà yespandrele metal,àcausedesinfinies gestesqui s’yrepresentenrj,

com ^ J’"" 1- J-~ ^ & i’autre recourbe racconrcy, Ôc les iambes de ihesme,

veines,muscles, ncrfs &c tédons qu’il faut faire naistrc &s
i cheueleure aussi,&: semblables menuës besongnes,selo
: fort naïfuement en ces statuës : Bien est vray que la dif-
non pas au ie&, ioin&qu’il les faut reparerfortdiscret-
/icnt pas tousiours si au net qu’il nele faille retoucher
cplus d’incertitude coule le bronze entantde repüs6S
srie, ny le mctal cs cloches, &: y faut bien plus d’esuents
^stant que toutes se viennent finalemét rapporter à cell©
icipale entrée, parquoy il y faut quelques-fois plusde
soinde sçauoirbienestablir aproposés cndroits neccs-
e& disposer le fourneau vn peu en penchant par le fonds
:sme sorte à peu prcs qu’on obserue és pendas qu'on done
commodemét,&: les immondices qu’elles charrient auec
fourneau soitde bricquesbien liéesensemble auecde la
laforte expressiondufeuquerequiert lebronze, carily
rriers sçauent bien choisir les meilleuresa car le feu estane

auec=-

— ro
paro=-r

qu’oE.

ficU.E^

rrm -


COUE g
sair|_

aux -

clhs,

terjE

cn : i co

o

o3


I

%
loading ...