Annales typographiques pour l'Allemagne — 1.1761 [VD18 90309960]

Seite: 100
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/ata1761/0106
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
N°. CXXIV. Het Noodzaakelyk Bestan van
een Oppenvezen, &c.

Dtmonstration de l'exißence d'un etre fuprbme tirit
de ce que Quelque chose existe, par G. A.
Maas, d qui le Prix fondf par seu M. Stolp d
ite adjuge le 13 d’Ottobre 173p. On y a joint
trois Dissertations, dont Pune eß en Hollandois>
sd les deux autres en Latin, sür le meme sujet.
La premiere eß de M. Jean Monnikhof, Chirur-
gien d Amßerdam, la seconde de M; Perrenot,
Bourguernaitre & Treforier de Calenhourg, la
troisiemede M. Samuel Jordan. A'Leyde, 1760.
chez Luthtmanns , in 4*0. pp. 182.

Voyez

IÖO A N N A L E S

l’ÄuteUr l’avoit commen.ce ä Paris ä l‘ägc de
22 ans ; & quand il le publia h. Rotterdam
en 1684- ^ n’etoit que dans la trenti£me
annee. Les Sermons qu’on donne ici, sont
inferieurs aux autres produ&ions de M.
Abbndie, La plstpart ont £te faits dans le
dernier Siede, & le rdVentent. du goüt qui
regnoit alors parmi les Predicateurs Fran-
cois Reform«^. Mais, nonobllant la su-
perfluite, les ornemens lupersius, les digres-
fions & les dcarts d’imagination qui n’y sont
pas rares, on reconuoit toujours bn beau
g£nie, un esprit original, & un grand ma$-
tre qui lait le frayer de nouvelles routes.
Voyez Bibliotheque- des Sciences, Tom.
XIII. p- 333. & suiv.
loading ...