Annales typographiques pour l'Allemagne — 1.1761 [VD18 90309960]

Seite: 559
DOI Heft: DOI Seite: Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/ata1761/0565
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
TYPOGRAPH! QU ES. 559
cette Epitre. C’est comme une Galerie de
Tableaux ost lont representes ces Hommes
illultres d’aprös l’idee que s’ en forme M.
Marmontel. Boihau eil fort maltraite ici,
& a diverses reprises, Dans Tapolögie du
Tafle, le Poete dir;
Laißons Boikau t ach er d’etre amusctnr,
Et pour raison donner un mot pläisant.
Puis dans 1’eloge de Qiiinault,
Que navoit- il, ton injnsse Cenfeur,
Qjte n’avoit - il un rayon de ta siame ?
Son fiel amer valoit - il la donceur
D' un fientimeut hnane de ton ame ?
Ensuite, dans l’analyse du cara£t£re de Boi-
leau & de ses Ouvrages, on voit que, selori
M. Marmontel, tout son merite se borne
au travail, a la corre£tion du Aile, au Ta-
lent de ssauer, de railler, d’imiter ; qu’on
le regarde du reite comme un jf-uge pas-
fionne, comme un Genie lent, tardify
Sans feu, sians verve, cf sans fiecondite.
On dit de lui;
Jamais un Vers ließ parti de son canr.
Les Journalistes de Trevoux, ces anciens
Antagonifles de Boileau, se piquent n£an-
moins de lui rendre justice, en relevant ce
que cette Critique a d’ outre. Selon euv,
. • • - - Ml
loading ...