Annales typographiques pour l'Allemagne — 2.1761 [VD18 90309960]

Seite: 122
DOI Heft: DOI Seite: Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/ata1761a/0126
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
J 22

A NN A L ES

eil: que les Ouvrages qui porteht son nom
soyent bien d’elle. Und.

N°. DCCCC. PhitosophiiE Reccntioris a Bene-
ditto Stay Principia.
Lu Phii osphie moderne, Poeme eil dix Livres. Par
M. BenoitStay, Prosejfeur Puh Ire d'Lioquence
d Kijloire ä Rome. Avec les Kotes cs les
SivppUmens du P. Roger Joscplv Eolcovich, de
. la Compagnie de Jefus, Profejjcur de Mathcma-
tiques du:is ie CoUege Romain. A Rome , cbez
Pagliarini, 1760. jTomes. in Spa.
Ce Poeme est une sorte de phenomene
dont töus les iiecles doivent envier la eloire
ä notre äge. Qi\ Epicure ait trouye im Lu-
crece pour revetir des charmes de la Poesie
son Systeme, on ne doir pas en £tre etonne.
Dans ce Syst&me, c’est simagination seule
qui a trace le plan, enfante les- eletnens,
prepaye les materiaux : c’eit eile qui a se-
duit, & le Philosophe, & son PotRe, &
leurs Partisans. II n’en est pas ainsi du Sys-
teme de Newton que M. Stay chante dans
son Poeme : les £16mens en iont presque
immateriell ; ils n’onr gistres que des qua-
Jites abstraites ; on n’en saisit les rapports
dz les produits qu’en s’elevant aux plus su-
blimes speculations de la Geometrie, & en
s’enfongant dans les plus prosonäs abymes
loading ...