Annales typographiques pour l'Allemagne — 2.1761 [VD18 90309960]

Seite: 275
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/ata1761a/0279
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
TYPOGRAPHIQUES. 275

On devine la pensee du Pocte Anglois, mais
son expression est au moins profane. Dans une
aurreStance il attaque visiblement le pouvoir des
Clefs. 11s s’emporte contre le droit d’excommu-
nier attache ä l’Eglise, au Souverain Pontife,
aux premiers Pasteurs. C’est une heresie de
Protestant, & cependant Pope ne l’ctoit pas. II
faisoit profession de la Religion Catholique dans
un pays oü eile est proscrite. II a manifeste pu-
bliquement & avec fermete sa croyance dans des
Lettres ä MM. Racine & Ramsai. II n’etoit donc
pas Dciste, & c est l’unique point dont il soit ici
qucstion.

D’ailleurs les motifs qui m’avoient fait tradui-
rc la Prifere universelle etoient si limples, si in-
nocens, que je ne pouvois m’avouer coupable
pour avoir compose cette version. J’exposai
nayvement ä M. le Chancelier ce qui s’etoit pas-
le. Ce grand Magistrat en fut si satisfait qu’il
m’ecrivit une seconde Lettre remplie de politesse
& de bonte, dans laquelle il me prioit d’en ecri-
re une aux Auteurs du Journal des Savans, pour
leur temoigner combien j etois fache qu’on eöt
imprime ma traduclion de la Prifere universelle,
leur dire ä quelle occasion j’avois traduit cet Ou-
vrage, & leur declarer mes sentimens sür ce
qu’il contenoit. M. le Chancelier souhaitoit aussi
que je lui envoyaste ä lui-meme ma Lettre pour
les Journalistes. J’execurai ponctuellement &.
avec plaisir ce qu’il me prescrivoit. Il recut ma
Lettre, sapprouva, y fit deux legers change«
S 1 mens
loading ...