Annales typographiques pour l'Allemagne — 2.1761 [VD18 90309960]

Seite: 326
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/ata1761a/0330
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
326 ANN A LES

ffioindre espace possible, joignent ä cctte
pr^cision une parfaite exaftitude, & n’avan-
cent rien qu'ils n’ayent puiie clans des lour-
ces Pures. M. Michaelis, frere du celdbre
Professeur de Göttingue, paroit s’etre pro-
pose ce but dans cette Introdu£lion. Ce
n’est ici que Ie premier Volmne, qui con-
tient les Maisons de Brunswick, d’Autriche,
de Brandebourg, & de Saxe. Ibid. p. 19
& Puiv.

N°. MCXLV. De modis sanciendi fiedera Pa*
eis Imp. R. G. Commentatio.

Dijfirtarion.jhr la mamere de drcfjvr des Traitcs de
Paix dans l'Empire Romain dl Allentagne, par M,
Bremer, A' Francsort, 1779. in j-to.

Voici le motnent de rappeller cet Ecrit,
moment oü les Souverains, & les Peuples,
preique tous excedts de la presente Guerre,
Pont des voeux ardens potir la Pa ix. II ne
s’agit que de la read re Polide, & d’employer
tous les moyens posbblcs posuhles pour la
cirnenter : c’est le louable objet de cet Ecrit.
Comme c’elt la Paix de Weilphalie qui a
servi de fondement a la tranquillite publi-
que en Allema’^ne'j M. Bcerncr ne remonte
pas plus haut. C/est depuis ce teins-lä eu
effet que les delibdratioils qui conccrnent la
- •‘T:“: y C ■ J Paix
loading ...