Annales typographiques pour l'Allemagne — 2.1761 [VD18 90309960]

Seite: 361
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/ata1761a/0365
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
TYPOGRAPHIQUES. 361

J’avouö que les figures ne sontpas absolument
necesiaires, qu’on peut sans ce sccours rcndre
les plantes allez reconnoillables par de bonnes
descrip.tions, qu’au contraire il fallt toujours
joindrc ä sissage meine des meilleures estampes,
l’instruction verbale & le sccours de l’Art, Öc
qu’un Botaniste, pour pouvoir parier d’une Plan-
te . leulement en citant lafigure, qui se trouvcra
dans quelque Livre, liest pas en droit pour cela
de se dispeuser d’eu detailler les carafteres & de
les dönner par ecrit tout ausil prccisement, que
s’il n’y avoit du tout point d’autre moyen d’en
determiner l’idec. Mais apres cette confestion le
Botaniste le plus rigoureilx ne pourra trouver
mauvais, que je relcve le merite & l’utilitc de
bonnes figures; le sentjment de sa propre expe-
rience doit faire avouer k chacun, combien il
s’est trouve soulagc dans le penible travail de la
confrontation des Auteurs toutes les fois qu’il
s’est trouve une bonne figurej d’une Plante ;
quant aux Amateurs de Botanique, je suis sür
de leur sentiinent sans entreprendre de les con-
vaincre. En esset il est incontestable, que hi
cormoistance des Plantes s’aequiert beaucoup
plus sacilement, quand 011 a de bonnes figures
ä ajouter aux lecons de vive voix; ik st depuis
l’invention de l’Art d’imprimer en caraÖercs &
en taille-douce, on avoit donne au monde plus
de bonnes figures, & inoins de deseriptions irn-
parfaites, les Botanistes auroient eu moins de
peine dans la comparaifon des synonymes, on.
auroit cu inoins de sujet de se plaindre de la
multiplicite des noms; la connoilsancc des v*~
getaux fe seroit sans doute plus genvralement
Z y vepau-
loading ...