Annales typographiques pour l'Allemagne — 2.1761 [VD18 90309960]

Seite: 370
DOI Heft: DOI Seite: Zitierlink: 
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/ata1761a/0374
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
370 ANN A LES
En quatre ccnt dix-neuf, le premier de nos
Rois
Pharamond dans le camp tut mis iur le pavois.
■Clodion, Merovee, Sc Cbilderic suivirent;
Sous leurs armes l’Escaut di la Somme sscchirenE.
Clovis ä Tolbiac defait les Allemänds,
Et vient äDieu dans Reims ofFrir un justccnccns:
Perfide, arttbiticux, mais brave & politique, *
II faitvoir aux deuxMers un vainqueur pacifique.
Eüi mort, ses quatre fils partagent ses Etats:
Ces partagcs, toujöurs fcconds cn attentats,
.Causcrent de grands maux aux deux premieres
Races.
Des quatre freies Rois les principäles Place«
Furent Mets & Soitsoils > Orleans Sc Paris.
• " ‘ .d irrt i .i : ■">>!■{■'} ?.o . :■ : >
Clotaire surVecut* r£gna seül, eut des filsr
Dont quatre sous ieurs Loix tinrent encor la
France.
Mille odieux forfaits transmirent leur puidance
A Clotaire j'ccond, ne d’un sang detestc.
.A fon fils Dagobert des Moines trop vante,
En Fan six Cent trente-huit Clovis fecond succede.
Sur un tröne avili que la mollesse obsede
On ne voit plus alors que Princes Faineants.
Les Maires du Palais devenus trop puidänts,
De
loading ...