Annales typographiques pour l'Allemagne — 2.1761 [VD18 90309960]

Seite: 443
DOI Heft: DOI Seite: Zitierlink: 
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/ata1761a/0447
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
TYPOGR APHIQUES. 443
M. Chefeiden ayant travaille avcc tant de suc-
ces pour les progres de son Art, & en ayant' re-
cueilli abondamrnent les fruits pour lui-meine,
chercha de bonne heure ä se procurcr une cho-
se, plus desirable ä mon gre que les richesses;
c’esl la vie tranquille. II la trouva en devenant
Chirurgien-Major de l’Hopital de Chelfea qui est
la retraite des Invalides pour les Troupes de ter-
re. II s’occupoit uniquement de cct emploi
pailible, lorsqu’il fut afflige d'une paralyfie
dont il sembla presque entierement retabli ]
mais, trois mois apres, il eut une attaque d’apo-
plexic qui l’cnleva le n Avril 17^2. agc de soixan-
te quatre ans, joulssant de la plus haute conlide-
ration en Angleterre, öc laisfant un nom celebtc
en Chirurgie.

N°. MCCI. Discours qui a rempörte le Prix d'E-
loquence ä l'Academie de Montauban le 25 Acut
1760. Par le Pire Cerutti, Jefuite. A'Lyon,
cbez Delaroche, 1761. in Svo.
Les vrais plaifirs ne font fnits que
pour la uertn. C’efl: le sujet de ce £)Ii-
cours. En voici ladivision. Sans la vertu,
nous ne trouverons jamais de plaisir au de-
dans de nous-mömes; sans eile, nous n’en
gouterons jamais au dehors. L’Orateur
traite admirablement ce bcau sujet: rien
n’£gale la grandeur & la vivacite de ses
iddes; point de grands mots vuides de lens,
loading ...