Annales typographiques pour l'Allemagne — 2.1761 [VD18 90309960]

Seite: 566
DOI Heft: DOI Seite: Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/ata1761a/0568
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile

5 66 A N N A L E S
la place dune prononciation naturelle & va-
riee. En un mot, on ne scauroit trop ap-
plaudir aux Asleurs du Theatre Francois
sür les reformes heureules qu’ils ont faires
depuis quelques annees. Les Italiens ont
ausü corrige des abus, & leur zele merke,
selon l’Auteur, qu’o'n n’ecoute point les cns
de ceux qui voudroient les renvoyer ; mais
il souhaiteroit changer entierement leur
Theatre, & il propose ses idees sür ce sujet.
Ibid. p. 113. & suiv.

N°. MCCCXXIII. Les Amours de Mirtil. Ro-
man poetique eußx Chants, 17dl. in $zo. avec
Figures.
Cet Ouvrage, qui peut §tre mis au rang
des bagatelles, a quelques details agreables;
& l’on y ddcouvre du sentiment & de l’ima-
gination. Mais le fond en est commun, &
les incidens uniformes. Six Chants prelen-
tent quatre aftions differentes & toutes sem-
blables : avec de telles Machines, il seroit
aise de pousser un Po£me ä sinfini. Les
caraft&res peu interestans sont ä peine es-
quisses: les images sont prodigu£es ; mais
la plüpart prises sans choix, lont arrangees
sansgoüt, & trop peu variees. Le style
qu on a voulu rendre poStique, est surchar-
g*
loading ...