Annales typographiques pour l'Allemagne — 3.1762 [VD18 90309960]

Seite: 163
DOI Heft: DOI Seite: Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/ata1761b/0167
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
TYPOGRAPHIQUES. 163
utile, par l’acqmsition d’un cultivateur industri-
eux; öc c’est dans cet esprit, Monsieur, qu’elte
attend de vous une assiduite constante ä ses As-
semblees. Vous aurez sous les yeux , dans le
lieu ou eiles se tiennent, les images honorces de
ces hommes * dont votre cceur conlerve si che-
rement lesouvenir, dont vos Ouvrages consa-
crcnt si souvent la memoire. Petit- etre devez-
vous vous desendre d’y fixer trop exclusivemcut
vos regards <S: vos hommages. Peut-ctre si les
munes de nos grands Portes pouvoient änimerla
rode qui reprclente leurs traits, ies verriez - vous
appellant ä vous-meine de quelques-uns de vos
jugemens, vous demander un peu plus de lensi-
bllitc pour leur talent, un peu moins de partia-
lite pour vos amis & vos maitres. La maximc
de M. de la Rochefoucau'tt n’est que tropvraie;
,, l’esprit est souvent la dupe du cceur; “ & cn
matiere d’opinion, l’attachenTent pour les per-
sonnes est queiquefois une source d’erreur. C’est
un ccueil dont j’ai a me preserver moi- meine en
ce moment ou je dois entretenir le Public de
l’homme illustte auquel vous succedez ici,
monsieur, & auquel m’unissbient les liens les plus
chers. Ainsi je ne me permettrai pas de dire
tout ce que j’aiine ä penser de lui; je suis trop
pres du sujet pour etre Orateur, je ne s'erai que
temoin.
Je m’interdirai donc les jufies cloges que je
pourrois donner aux campagnes & au ministere
de M. le Marechal de Beileisle; je ne me suis
L 2 jamais
* M. de Fontenelle ik M, de la Motte.
loading ...