Annales typographiques pour l'Allemagne — 3.1762 [VD18 90309960]

Seite: 163
DOI Heft: DOI Seite: Zitierlink: 
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/ata1761b/0167
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
TYPOGRAPHIQUES. 163
Utile, par sacquisition d’un cultivateur industri-
eux; Sc c’est dans cet esprit, Monsieur, qu'elhs
attend de vous une assiduite constante ä scs As-
seinblces. Vous aurez sous les yeux , dans le
lieu oü eiles se tiennent, les images honorces de
ccs hommes * dont votre cceur conserve {i che-
rement le souven.ii*, dont vos Ouvrages consa-
crcnt si souvent Ul memoire. Petit- etre devez-
vous vous desendre d’y fixer trop excluiiyerneut
vos regards Sc vos hommages. Peut-csre si les
inanes de 110s grands Portes pouvöient animerla
toiie qui repreiente leurs rraits, ies verriez - vous
appellant ä vous-mcine de quelques-uns de vos
jugemens, vous demander un peu plus de iensi-
bilitc pour lern* talent, un peu moins de partia-
lite pour vos amis Sc vos mairres. La maxime
de M. de la Rochefoucauit n’est que tropvraie;
,, l’esprit est souvent la dupe du cceur; “ Sc eu
matiere d’opinion, l’attach erneut pour les per-
sonnes est quelquefois une source d’erreur. C’est
un ccueil dont j’ai a me preserver moi* meine en
ce moment oü je dois entretenir le Public de
rhomme illustre auquel vous succedez ici,
Monsieur, Sc auquel m’unißoient les liens les plus
chers. Ainsi je ne me permettrai pas de dire
tout ce que j’aime ä penser de lui; je suis trop
pres du sujet pour etre Orateur, je ne serai que
temoin.
Je m’interdirai donc les justes cloges que je
pourrois donner aux campagnes Sc au ministere
de M. le Marechal de Beileisle; je ne me suis
L 2 jamais
* M. de Fontenelle Sc M. de la Motte,
loading ...