Annales typographiques pour l'Allemagne — 3.1762 [VD18 90309960]

Seite: 250
DOI Heft: DOI Seite: Zitierlink: 
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/ata1761b/0254
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
250

A N M A L E S
la plüpart des curiosites qui y sont repan-
dues. Ibid. p. 75/. & suiv.

N®. MCCCCXCIir. Calisthene, ou le Philofopht
amoureux, T'ragedie, par M. * * *, A' Genc-
ve, chcz les fi eres Gramer, ij6i.
L’Auteur anonyme de cette Tragödie la
donne au public sans l’avoir mise au Th£a-
tre. Le m£me sujet a dejä £t£ traite par un
celebre Ecrivain, qui a eu de grands succ£s
sür la Scene. II est vrai que le Calißhene
de M. Piron, represente en 1730. ne fut
pas bien accueilli. Le nouvel Auteur a
cru sans doute qu’en prenant une roure dif-
ferente, il reusiiroit mieux. Cependant il
outre £galement lavenu, & la chiite dupre-
mier Calißhene ne vient que de lä. M. Pi-
ron avoit pretendu tracer un tableau de
l’Heroisme pur: c’elt trop honorer rhom-
me, tant de perfeflion n’est malheureuse-
ment qu’une belle chim^re. D’ailleurs les
plans de ces deux Pieces ne se ressemblent
pas. ILy a plus de simplicite dans le der-
nier ; mais les scenes n’y sont pas asiez
liees; il y a trop de confidences’& de rao-
nologues ; le dialogue n’a pas asiez de vb
vacite. En un mot les deux Pieces ont des
defauts
loading ...