Annales typographiques pour l'Allemagne — 3.1762 [VD18 90309960]

Seite: 358
DOI Heft: DOI Seite: Zitierlink: 
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/ata1761b/0362
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
ANNALES

358
de l’Histoire philosophique de ce Si£-
cle. II y a quelque rems que M. Hiller,
Profesieur en Philolophie ä Württemberg,
adonne un Cours de Philosophie, dans la
Preface duquel il attaque ]e sysUme philo-
sophique de M. Crufius, & accuse phiheurs
de les opinions d’dtre un antropomorphis-
Vie subtil. Un Auteur anonyme a fait im-
primer ä Württemberg une Lettre Alleman-
de contre cette Preface ; & un habile Doc-
teur en Philosophie, M. j^acobi, tächa dans
un Ecrit Latin de purger la Philosophie de
M. Crufius de ces imputatians. M, Hiller
ä son tour fut d£fendu par un autre anony-
me dans une Brochure imprimee ä bZerbfly
mais iupprim£e & confifquee aussitöt apr£s,
Cela n’a pas empeche M. Schramm , tres
verse dans les matieresphilosophiques, de la
refuter dans la Lettre qui fait le sujet de cet
Article ; & cette refutation est fort bien
tournee. Un Eccclesiadique, nomrae M,
Kaselitz, quoique beau-fr&re de M. Hiller,
a auffi fait imprimer contre lui un perit
Traite Latin ; De neceffaria fummi Nu-
minis infinito in fpatio exiflentia, neuti-
mtam Antropotnorphismi quid involvente.
II faut savoir que c’eft dans les idees que
M. Crufius a de l’Espace, & de la Liberte
divine, que M- Hiller avoit trouve la ma-
ttere
loading ...