Royal Society <London> [Hrsg.]
Abrégé des transactions philosophiques de la Société Royale de Londres — 11/​12, Tome second.1790 [Cicognara Nr. 2475B]

Seite: 2
DOI Heft: DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: 
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/atpsrl11_12/0022
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
S ÂBREGE DES rKANSACT. PHîLOS.
^-^rssirs bats aux Saxons avec dissérens succès. II exiitg
^, 74'’ une rrac^b on p armi le peuple, qu’à trois miiles
Andens ^ e ce beu i es Saxons &c les Danois se Üvrerent
une barailie fameuse , dans laquelie ii y eut tant
de sang verse, qu’une petire rivière qui passe àu-
pres en reçut le nom de Danes Stream 9 Courant
desDanois.

Artigle I ï.

Extrait d'une Lettre de M. Kalph Thoresby ?
fur un bouclier rotnain. Lue par M. Lifîer,
Ann. i6p8 , N°. çipi.

Ann. i^s. Depuis ma dernière, je me suis procuré un
W ‘ 24U vieux bouclier rom.ain différent de celui que j’a-
csier ronlaini V0LS avant j & observant qu’ils ne répondoient
ni l’un nl l’autre aux descrîptions qti’on nous en
a données, quant à la matière dont ils sont com-
posés 5 je résolus d’en examiner pius particulière-
ment ia texture. On les suppose faits de bois re-
couvert de cuir, je trouvai qu’il n’y avoit aucune
partie en bois que i’anse.

Les anciens Romains avoient trois bouciier-s ?
fcutum, partna & clypeus, & rnaigre ieurs àd-
sérentes sormes & la matière différente. dont ds'
étoient composés, les écrivains, sur-tout mr ia nn,
de l’empire, consondent souvent le fcutum & la
loading ...