Royal Society <London> [Hrsg.]
Abrégé des transactions philosophiques de la Société Royale de Londres — 11/​12, Tome second.1790 [Cicognara Nr. 2475B]

Seite: 37
DOI Heft: DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: 
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/atpsrl11_12/0057
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
'AnT. MélaNges ce Monümens, 37

sablettes sont absolument semblabies à celies que
nous avons trouvées à Herculanum ; eile a d’ail-
ieurs ie priape &c ie derrière découverts, & eüe
servoit de vase comme ia précédente, excepté
qu’outre ia bouche, eiie avoit encore ie priape
percé pour donner pasfage à ia iiqueur.

La troiiième fiçure est entièrement - semblabie
à cette dernière excepté quant à i’habülement,
qui est rustique, & iié autour du corps par une
corde , à laqueile est attaché quelque chose que
nous n’avons pas pu définir , mais qui paroît être
une petite boete*

Les autres traits ne sont pas chargés comme dans
l’autre, mais iis sont groilîers j elie tient dans fa
2nain droite un pain, la gauche est couverte par
sa draperie , êc comme iautre, elie a le priape &
je derrière découverts. Je crois que ces vases ser-
voient pour boire , Sc qu’on portoit ie priape à. ia
bouche ; ceia n’étoit pas rare chez ies anciens-, &c
Juvenai, dans sa feconde satyre, fait aüuston à
cet ufage en disant, vitreo blbit iUe priapo.

L.a dernière ngure représente. ia charité romaine :
eile est assise, tient. son père embraisé avec ion.
bras droit,. avec sa main gauche , eiie prelTer la
mammeüe que ce vieiilatd suce. Celle-ci ne forme
pas usj vase comme ies autres. Le styie en est raé-
diocre, cc sa hauteur est à-peu-près la. mcmg que-
des a.utres. Observoz. que c.e derriier gro.up't.

A-nn. 17 5
Tome 43.

Monumens

d'Hercula-

nura.
loading ...