Royal Society <London> [Hrsg.]
Abrégé des transactions philosophiques de la Société Royale de Londres — 11/​12, Tome second.1790 [Cicognara Nr. 2475B]

Seite: 56
DOI Heft: DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: 
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/atpsrl11_12/0076
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
Av-Xi- 1758.
Vol. 50.

Monuuiens
d’H erculs-
nuü;.

5^ Albi'gf. des Tbansact» phisos.

Après aveir trouvé un grand nombre de vc-
lumes de pajnrus à Herculanum3 plusieurs pugil-
larejs, styles & écritoires avec de l’encre dedans s
nous découvrîmes enfin avec ravistement , en ou-
vrant une pêtite boîte , l’instrument dont ils se
servoient pour écrire leurs manuscrits. II est fait
de bois , d’une forme oblongue, mais pétrifîé 5c
casfé en deux morceaux -, il n’est point fendu ,
cela n’étant pas nécestaixe , parce que ies anciens
ne iioient pas jeurs iettres comine nôus , rnais les
écrivoient séparément.

En septembre, nous découvrîmes buit bustes
de marbre. L'un d'eux représente Vitellius, un
nutre Archiinède, on voit encorç sur ceiui-ci les
caradsères suivans en couleur noirâtre, A'PXIMEA
qui sont tout ce qui reste de stinscription.

En oclobre, on trouva un bufte curieux d’un
jeune homme , ayant sur la tête im casque orné
çTune couronne civique.

Un autre supetbe bufte d’un philofophe avec unp
harbe, des cheveux courts & épais. Deux autres
bustqs de femmes, l’un inconnu, l’autre de Mi-
îiçrve s avec un c-asque , mais. tous les deux d’un

travail très-ordinaire,

En no.vembre, nous décoüvnmes. deux bustes
de phUo.sp.phes d’un travail exquis, & qn appa~
ïqnce du même artiste , mais mashçureusemem
sms fflQin % çpjnirs.ç les antxçs.
loading ...