Royal Society <London>   [Hrsg.]
Abrégé des transactions philosophiques de la Société Royale de Londres — 11/​12, Tome second.1790 [Cicognara Nr. 2475B]

Seite: 303
DOI Heft: DOI Artikel: DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/atpsrl11_12/0327
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
II ü S I Q Ü E. jo's

Articlé IY.

JDefcrlption tVün injlrument de mujîque 3 ap~
porté de Vîle d'Amjlerdam dans les mers du
Sud, parr le capïtçùne Fourneaux , Van i jjq,
& donnée en préfent à la focïété royale. Par
Joshue Steele, écuyer» Lue le zz janvier

2775.

Cet insirumént (pl. z, fig. cs.), est. si nou-
veau pour moî, que je serois faché que sa répu-
tation dépendît entièrement de la description que
je vais en donner. Je crois qu’un bon joueur
de ssûte pourroit découvrir des propriétés qui me
sont échappées, 6c j’espère que mes observations,
exacles ou non, pourront dans ce cas servir de
guide à quelquun pîus expert.

En nfappercevant d’une troistème grave au Heu
d’une aigue tirée des tuyaux é", 7, 8 & y, je
trouvai ceîa si extraordinaire , que je soupçonnai
pendant queique tems que les tons graves ou fon-
damentaux étoient d’un quart de ton plus bas que
je ne îes avois marqués ; mais après pîusieurs es-
sais, d’après ie jugement que j’en ai pu former
par mon oreilîe & par 1 a com'para-ison que j’en ai
saite avec un autre instrument, j’abandonnai mes
ydées? 6c je fus convaincu que b$ tçns les pîus

Ann. 17755
P. c7.

Inltrumgn?,
de l’ile
d’Amster^

dam.
loading ...