Royal Society <London> [Hrsg.]
Abrégé des transactions philosophiques de la Société Royale de Londres — 11/​12, Tome second.1790 [Cicognara Nr. 2475B]

Seite: 417
DOI Heft: DOI Seite: Zitierlink: 
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/atpsrl11_12/0441
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
Invéntiûns et Machïnes. 417

tlans ie plomb, 8c fera tellement corps avec sa
surface , qu’eile se conservera toujours parfaite 8c
travailiera ie miroir avec beauconp de céiérité,
Un manche queiconque , 8c très-bas fixé 8c iutté
avec un ciment doux sur cet instrument, sera
sliiiisant j mais ii faut quil couvre au moins ies
deux tiers de son diamètr,e, pcur qisii ne ie fasse
Ças ployer. ' s

J’empioyois à ceia un bomme de iournées, qui
acquit, en très-peu de tems , assez de dextérité
pour mettre, en deux heures de terns 5 un miroir
en état de paiser sur ies pierres à rasoir. Lorsque
cette opération est saite 8c que le miroir a acquis
une surface tinie 8c régulière, ii ess en état de
palîer à sinstrument d’airain à dégrossir.

Ann. 1777»
Toffl* C'7.

Miroir de
mécal.

Manière de donner à Vinjlrument d''airaist
ci dégrojjir, la forme nécesfaire.

Voici ia méthode que j’ai toujours suivie : il
saut se procurer un morceau d’airain de Ham-
bourg, cl’un iixième plus grand que ie métal que
son veutpolir, 8c à coups de marteau lui donner
un degré de convexité avec ie secours du gage,
selon ia figure que l’on se propose de donner au
miroir. Âprès cette opération , 011 fera gratter 8c
nettoyer ia partie concave, de manière qtson
puissie étamer toute sa surface , & après l’avoir
enterré dans ie sabie à une profondeur convenable?
Tome ÏL U d
loading ...