Atti della Società di Archeologia e Belle Arti per la Provincia di Torino — 3.1880

Seite: 160
DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: 
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/attisoctorino1880/0164
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
ARCHEOLOGIA E BELLE ARTI

5° Au-dessous de l'inscription qui précède, on voit
une autre pierre portant le N° 13 dont l'inscription est comme
suit:

wmmm

ANNOS XVII
h/ESES III D XXV
IVLIVS EROS
COIVGI
INCOMPARABlL

6" Au levant et au couchant de la chapelle, on voit
deux statues, en albâtre gypseux, couchées, l'une et l'autre,
sur des tables en pierre. Elles représentent des chevaliers du
moyen-âge revOtus de leurs armures. Malheureusement elles
sont en fort mauvais état. La première, dont la tête coiffée
d'un gros bonnet, de forme singulière, repose sur un coussin
brodé et portant en saillie les lettres F- E- R T., faisait
autrefois partie du tombeau de François de Challand, pre-
mier comte de cette illustre famille, décédé en 1442.

Pour honorer d'une manière particulière la mémoire de
ce noble Seigneur, le Chapitre obtint de Rome un bref qui
lui permît de placer le tombeau de l'insigne bienfaiteur de
la Cathédrale sur le dernier degré qui sépare le chœur du
Sancta-Sanclorum. Ce monument ne fut retiré de cette hono-
rable place qu'à la veille de l'entrée des troupes de la
république française. Les Seigneurs de Challand, pour
soustraire, à la sauvagerie des soldats sans culotte, les mo-
numents funéraires de leurs ancêtres, existants soit dans la
Cathédrale, soit dans l'église de St-François, les firent
transporter dans leur château d'Aymaville, où ils restèrent
longtemps oubliés. Visitant, il y a une douzaine d'années,
ce château, je découvris, dans les écuries, sous une mince
couche de terre, divers tronçons de statues. En les réunissant
loading ...