Atti della Società di Archeologia e Belle Arti per la Provincia di Torino — 3.1880

Seite: 182
DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: 
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/attisoctorino1880/0186
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
l82

restait encore un magnifique clocher du XIIIe siècle, l'un
des plus anciens de la vallée. En 1873, Victor Jacquemoud,
de feu Nicolas, surnommé La Grenade, étant devenu pro-
priétaire de ce prieuré , lors de la vente des biens ecclé-
siastiques, manifesta l'intention d'abattre le clocher. Je fis
de suite part au Ministre de l'Instruction publique de ce
sinistre projet. S. E. m'autorisa à offrir la somme de 2000
francs au susdit Jacquemoud, à condition de conserver le
clocher. Mal conseillé par son beau-père Antoine Tisseur
d'Arvier, surnommé Fracasse, il reçut avec dédain cette
offre et renversa l'antique monument qui ne le gênait au-
cunement, dans l'espoir, dit-on, de trouver sous ses fon-
dements un riche trésor.

J'ai cru opportun de signaler ces faits pour_ flétrir l'igno-
rance ou la sotte cupidité, que sais-je, des auteurs de ce
vandalisme.

Château de S1 Pierre. — Du milieu d'une verte prairie
s'élève un rocher en forme de cône tronqué. A son flanc
inférieur est adossé le presbytère; plus haut, l'église avec
son clocher élancé. Au sommet sur le plan du cône, se
dressent les constructions imposantes du château des sei-
gneurs de S Pierre. Cette famille y faisait déjà sa demeure
au XIe siècle. Le membre le plus ancien de cette maison
est Albert de S1 Pierre. Jacques en a été le dernier rejeton
mâle. Sa fille unique, Guillaumine, épousa, en 1520, Jean
Vulliet, gentilhomme de Savoie, premier secrétaire du duc
Charles-le-Bon. Vulliet, à la mort de son beau-père, reçut
en 1529, de son auguste maître, l'investiture du fief de
S1 Pierre. Un de ses descendants, Jean Pierre, étant sans
héritiers, vendit ses terres et son château à Pierre Léonard
Roncas qui fut longtemps premier ministre du duc de Sa-
voie. P. Léonard, et surtout son fils Philibert possesseur
loading ...