Hinweis: Ihre bisherige Sitzung ist abgelaufen. Sie arbeiten in einer neuen Sitzung weiter.

Boeswillwald, E.; Cagnat, René  ; Ballu, Albert
Timgad: une cité africaine sous l'Empire Romain — Paris, 1905

Seite: 305
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/boeswillwald1905/0345
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
Fig. 143. — Entrée du temple.

LE TEMPLE DU GÉNIE DE TIMGAD

En face du marché, sur la grande voie qui de l'arc dit de Trajan
conduit à la porte occidentale de la ville, se trouve un édifice qui
s'ouvre sur cette voie(l) par trois perrons. Le mur d'enceinte n'étant
pas parallèle au tracé de la rue, les perrons sont quelque peu de biais
par rapport au trottoir; de plus, le terrain descendant sensiblement,
le nombre des marches ne pouvait être le même pour tous : le
premier escalier en compte quatre, le suivant et le troisième en
ont six; avec cette différence que les marches du dernier sont plus
élevées que celles du second. A côté du premier perron, en bordure
de l'édifice, s'élève une grande base qui supportait quelque monu-
ment honorifique, aujourd'hui disparu.

En franchissant les perrons, on pénètre, par trois portes, dans

(1) Cf. Gsell, Les Monuments antiques de l'Algérie, I, p. 139 et suiv., pl. XXI.
loading ...