Brugsch, Heinrich
Grammaire démotique: contenant les principes généraux de la langue et de l'écriture populaires des anciens Égyptiens — Berlin, 1855

Seite: 157
Zitierlink: 
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/brugsch1855/0169
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
GRAMMAIRE DÉMOTIQUE, CHAP. XI.

157

CHAPITRE ONZIEME.

DES PREPOSITIONS.

312. Nous commençons le grand chapitre des quatre classes de mots désignés sous le nom
de particules par la première, les prépositions, dont la richesse, en écriture démotique, ne le cède
pas à celle de la langue copte. Ainsi que l'a fait Champollion, pour la grammaire hiéroglyphique,
nous diviserons les prépositions en deux classes; 1° la classe des prépositions simples, qui consistent
en un seul signe phonétique, et 2° la classe des prépositions composées formées par la réunion de
plusieurs mots, dont le premier doit toujours être une des prépositions suivantes.

I. Des prépositions simples.

313. Cette classe que nous venons de déterminer, n'est ni très compliquée, ni très étendue.
Cependant nous n'en croyons pas moins devoir en faire une nouvelle subdivision suivant la nature
de chaque préposition que nous allons examiner. La classe des prépositions simples relatives se
compose des mêmes signes que nous avons étudiés au paragraphe 236 suiv. concernant les formes
du pronom relatif en démotique. Les prépositions simples substantives, ne sont que les restes d'anciens
noms radicaux qui serviront à fournir des éclaircissements imprévus sur les mêmes prépositions
de la langue copte, suite naturelle de la langue démotique.

A. Des prépositions simples relatives.

314. En tête de cette classe, il faut placer la préposition y, __, _j_, -^, ^ eN, très rarement

■i— an (et alors presque toujours avec la signification de notre par, à cause de) avec toute autre
variante que l'étude des textes démotiques pourra fournir. Cette préposition identique au relatif
j eN répond à celle copte h. (quelquefois par euphonie m). Outre les facilités que cette prépo-
sition doit offrir pour la formation des cas, et que nous avons discutée dans le chapitre „Rap-
port des noms" (§ 189—202, pag. 85 — 91), elle renferme quelques acceptions particulières que nous
allons faire connaître.

1°. Cette préposition indique la direction vers un lieu quelconque, répondant à nos prépo-
sitions: à, en ou vers, et à Y in ou Y ad des Latins.

eN SouTeN eN
de roi en

r

AV

il est

ASRA

Osiris

AT

père

peif-
ton

Ta

car

KeMI

Egypte

eN
en

„Que tu viennes en Egypte, car ton père Osiris il est devenu roi de l'Egypte." l

eNTa-K- AWeT eN-CheT-eN RA a MA

que tu l'Est vers porte | il est endroit

r

OUA

un

eN
dans

-v
le

AR-k

tu as donné

eNTA-K-I

que tu viennes

KeMI

l'Egypte

1<~

chaN

quand

1 Pap. gnost. de Leide pag. XIII, lign. 5.
loading ...