Brugsch, Heinrich
Grammaire démotique: contenant les principes généraux de la langue et de l'écriture populaires des anciens Égyptiens — Berlin, 1855

Seite: 195
Zitierlink: 
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/brugsch1855/0207
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
6/
eN AR

Ul|
IV

HOU

quand

quatre

| jours

GRAMMAIRE DÉMOTIQUE, CHAP. XIV.

eN SA-eNTOu-SAOUI

pendant jusqu'à ce qu'ils sèchent

-TOU ark-...? SeNI

1 les pulvérise- | passé

195

U

RA

soleil

1
V

cinquième

eN pe
au

)
-ou
les

HOU
le jour

ARK-AH

place-

ii

A

est

Nous nous dispensons de citer d'autres conjonctions qui se trouvent parfois dans les textes
rédigés en langue démotique. Le lecteur attentif les découvrira d'un côté, en suivant les principes
de la grammaire démotique que nous venons d'examiner dans les feuilles précédentes, et de l'autre
en consultant la grammaire copte.

CHAPITRE QUATORZIÈME.

DES INTERJECTIONS.

398. Les interjections qui se rencontrent dans les textes démotiques, sont en très petit
nombre. Elles ont pris leur origine de la langue sacrée où elles se trouvent sous la même forme.
Comme cela se pratique dans les systèmes hiéroglyphique et hiératique, on les exprimait par la
méthode phonétique. Le seul signe figuratif de ces systèmes, représentant un homme dans l'at-
titude d'appeler ou d'invoquer, s'est conservé en démotique où il a dû passer dans la classe des
signes déterminatifs d'espèce (voy. § 90, pag. 41). C'est la figure C~ qui détermine le mot a Ha!
oh! En voici des exemples:

.J- jSjfc

MX»

%?~~A



NeVeR ChRoT

PA-

Ha



3 bon enfant

mon

oh!



f2fr A 3-3 A- iO à.*. .—

aîz.

V

83

AA-H-A-W-A-K eN

TOU

pe

HeR

1 Kawahaa de

montagne

la

sur

S-/o^rb ... Voîz.); >%^~a

MeSA eN-woL ANePOU Ha

2 sors.....Anoubis oh!

s 12*7 A OitiziiiHiiii IF/j

eNT AA.H.A.I-S-LS pe-NeTeR
| qui Sisiahaa dieu

TOUN

élève-toi

'?

Ha

Oh!

(habite)

399. Quelquefois cette interjection est renforcée par la voyelle i, avec l'omission du signe
déterminatif <£ . Alors elle se montre sous la forme de Iom hi! ou Hei! C'est toujours une ac-
clamation joyeuse, comme on peut le voir par les exemples qui suivent:

o— Uni .4.

<3)ii

fo*_U<*

j

< A<M J

A^a_H

f/oi^

lityi

-K WI

ANCh

HiM-p-Se-N-MoNT

eN

MeS eN

pa-MoNT

ASeRA

Hei

6 ton âme

il vit

Himpsenmont

j de

| né | qui
(est)

Pamont

Osiris

| Oh!

*%i*Mj&

3

^Tr-

3

' ^)

f^H

f'oi^

1)iy»

OUASeCh.T

TA

eN AK

NA

AM

pa-MoNT

ASeRA

Hei

7 salle de justice

| la'

de sors

chez moi viens

Pamont

Osiris

Oh!

Pap. gnost. de Leide, pag. XVIII, lign. 29.

Ibid. pag. IX, lign. 22.

Ibid. pag. VII, XIV, lign. 27.

Ibid. pag. XI, lign. 8.

5 Ce signe suit quelquefois le
déterminatif.

6 Pap. funér. à Paris, pag. I, lign. 1

7 Ibid. pag. III, lign. 8.

25*

;roupe ^ ~a comme
loading ...