Hinweis: Ihre bisherige Sitzung ist abgelaufen. Sie arbeiten in einer neuen Sitzung weiter.

Fougères, Gustave
Mantinée et l'arcadie orientale: Contenant 80 gravures dans le texte, 6 heliogravures, 1 phototype et un plan de Mantinee hors texte, plus 2 cartes en 6 coleurs — Paris, 1898

Seite: 247
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/fougeres1898/0273
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
facsimile
LA RELIGION M ANTINÉENNE.

247

En résumé, Ulysse, à Mantinée, ne paraît pas indigène. Sa
présence résulte d'une réaction du cycle phénéate de Poséidon
Hippios. Ce dieu, parti de Mantinée, s'est installé à Phénéos et
s'y est substitué à Ulysse, compagnon d'Artémis Chevaline. A
son tour, Ulysse, descendu au rang de héros posidonien, a
reflué sur Mantinée pour prendre place auprès du Poséidon de
l'Alésioa. Là, sa légende s'est complétée ultérieurement à l'aide
d'éléments vulgarisés par l'épopée : c'est l'importance du
Poséidon Hippios mantinéen qui a fait localiser, en cet endroit,
la rencontre du héros avec l'homme désigné par Tirésias. 11
s'ensuivait qu'Ulysse aurait du être considéré, à Mantinée,
comme un fondateur du culte de Poséidon. Mais les origines
lointaines de ce culte n'ont pas permis à la légende du héros de
se développer dans ce sens : son association à Poséidon est ici
Plus discrète et plus secondaire qu'à Phénéos et à Aséa. Ici,
c'est le dieu qui a porté son porteur attitré. Nous voyons dans
ce fait une nouvelle preuve de la priorité du Poséidon de Man-
Lnée sur celui de Phénéos.

H y avait une autre raison pour qu'Ulysse ne fût pas absent pmu,™,
des légendes mantinéennes : c'est que Pénélope était installée à jw»^.-
demeure sur ce territoire. En dehors de l'attraction exercée par
Poséidon Hippios, Pénélope a, de sou côté, contribué à accré-
diter Ulysse dans le folk-lore mantinéen.

Le tombeau de Pénélope est signalé par Pausanias à la sortie
de la ville, sur la route d'Orchomène : c'était, dit-il, un tertre
élevé. Nous l'avons identifié avec la colline de Gourtzouli (1), en

— originaire
de Mantinée.

Lébadée consulter Trophonios pour savoir où il trouverait l'homme signalé par
T'résias, — que Trophonios l'a renvoyé à Mantinée. — que le ridicule costume
" Ulysse sur la monnaie mantinéenne reproduit celui des consultants de Tro-
Plu.nios (Lucien. 1, p. 140. — Pausan., IX, .'((), 8), celui que Trophonios lui-
lnt'me portait lorsqu'il apparut aux Thébains avant la bataille de Leuclres (Diod.,
XV, _ pausan.i iv, 32, u. — Cic. De divinat. I, 34). — par conséquent que
la frappe de cette moanaie a eu lieu aussitôt après 371, lors de la reconstruc-
tion de Mantinée, symbolisée par l'autel : le costume trophonien d'Ulysse serait
Un(î allusion à la bataille de I.euctres et un symbole de l'alliance arcado-lhé-
baine. _ Gruppe (Griecli. myth., p. 78) admet que la Tèlégonie faisait con-
sulter Trophonios par Ulysse à Lébadée.

(1) Voy. p. 117, noie 2. — Peut-être le sommet de la colline, aujourd'hui
encore couronné d'une chapelle, portait-il un petit sanctuaire d'Artémis. omis
Par l'ausanias. La butle désignée cummele tombeau de Kallisto était surmontée
d'un hiéron d'Artémis Kallislé.
loading ...