Lafitau, Joseph François  
Moeurs Des Sauvages Amériquains, Comparées Aux Moeurs Des Premiers Temps: Ouvrage enrichi de Figures en taille-douce (Band 1) — Paris, 1724

Seite: 268
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/lafitau1724bd1/0324
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
Facsimile
16% MOEURS DES SAUVAGES

rigoureux i Se quoiqu'on ne fçache pas precifé-
ment en quoi ils confiitoient , il femble néan-
moins, qu'en certains endroits, ils duroient très*
longtemps > qu'on s'abftenoic non feulement de
tout ce qui avoir eu vie , mais encore de beau-
coup d'autres chofes qui enflent pu flatter tant
foit peu la délicatefle. Lés Anciens étoient per-
fuadez que le jeûne dégageant l'ame de la ma-
tière, la rendoit plus propre 4 communiquer avec
les Dieux.

ïl en étoit de même de la continence, dans la-
quelle il falloit avoir vécu pendant un certain
temps. On appelloit cela m caflo ejfey & il falloit
que l'Initié rendit un témoignage folemnel qu'il
avoit paflépar cette épreuve. Ceux, a qui la con~
tinence étoit difficile , amortiftoient l'aiguillon de
la chair , en buvant de la ciguë : d'autres met-
toient fous leurs nattes de certaines plantes qu'ils
croyorent avoir la vertu de conferver la chafteté^
Cette Loy avoit plus ou moins d'étendue , félon
les lieux, àc les differens états des Initiés. Quel-
ques-uns n'y étoient obligez que pour le temps,
des Initiations \ d'autres en faifoient une profef-
fïon pour toute leur vie j mais les Prêtres de Cy~
béle étoient contraints de cefler d'être hommes.

Dans les expiations des crimes particuliers, qui
paroilfent indépendantes du cours des Initiations-

Tympano manducavi, de Cym- dicitur, Tvi/^iva MCp^na s,
balo bibi â &: Religionis fecreta miràn* ^^mi^mstxâ»->

jerdidici. Quod Gneco fermons
loading ...