Lafitau, Joseph François  
Moeurs Des Sauvages Amériquains, Comparées Aux Moeurs Des Premiers Temps: Ouvrage enrichi de Figures en taille-douce (Band 1) — Paris, 1724

Seite: 295
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/lafitau1724bd1/0351
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
Facsimile
A M E K I Q^ U A I N S. m

dedans les Bois , ils ne boivent y ni ne mangent «■
chofe du monde. «

Jean de Leri parle d'une manière vague & pq-
nerale de ces cruelles jnciiipns yqu on fait dans
le Brefilraux filles qui entrent dans l'âge de pu-
berté , dont il a même été le témoin ; mais n'ayant
pas apperçû le motif de Religion y qui a été le
principe ôc l'origine de cette cérémonie y il fe pers-
illade qu'elle efl: pratiquée comme un remède na»
îurel y qui peut les délivrer entièrement de ces
fortes d'infirmités pour lefquelles elleparoît avoir
été inflituée. Mais ileft dans l'erreur fur ce point y
Ôc n'en ayant pu deviner la raifon véritable 3 il en
a imaginé, une s> qui n'eft pas même vraifem-
Blable.

C'eft au'même âge de puberté qu'on donne les
Brodequins aux filles des Caraïbes des Antilles r
ce qu'on peut appeller un virai fuppJiçe, & qu'on
leur perce les oreilles aufE-bien qu'aux garçons»
J'ai vu le détail de cette cérémonie dans un ma-
il ufcrit d'un P. Jefuite Millionnaire des Ifles -, mais
n'ayant pu r'avoir ce manufcrit, quand j'ai voulu
■en faire un Extrait y je ne puis en dire davan-
rage.

Le Miniftre RocKefort donne la Relation qui R0chefôrrs
fuit y, de la manière d'admettre un jeune homme aèf Amnks <
dans le corps des Guerriers. p* io8-

» Avant que les jeunes gens foient mis au rang « initiation
de ceux qui peuvent aller a la guerre, ils doi-« ^ Gu^
loading ...