Lafitau, Joseph François  
Moeurs Des Sauvages Amériquains, Comparées Aux Moeurs Des Premiers Temps: Ouvrage enrichi de Figures en taille-douce (Band 1) — Paris, 1724

Seite: 513
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/lafitau1724bd1/0577
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
Facsimile
ÀMERI A î N S. 515

de lui. Il cfi: probable-, que lorfque la Ville de
Sparte fe fut accrue', il.'fallut auffi multiplier ces
fortes d'habitations communes, qu'on appeiloic
AVv^j ôc k'yh&fo &c que chacune formoit une
fccieté , qu'Athénée défigne par le mot E^^iCti.
Àin-fi ces aflociations regardoienc principalement
la cohabitation.

Outre ces feftins appellés il y en a voit Athen i«c,

encore d'autres, comme le , où afhftoient
les Etrangers, M l©3 enfans. Celui qu'on appel-
loit AjHA«f 5 & -plufleurs autres , dont on peut voir
le détail & les différences dans Athénée, & qui
étoient tous marqués , félon cet Auteur , par
quelque motif de Religion.

La frugalité de ces repas n'étoit pas trop at-
trayante , & les Lacedemoniens ne s'en accom-
modèrent, -que pendant que les Loix furent ob-
servées dans toute leur feverité. Areiis &c Acro- Athcn. foc;
tatus y introduisirent la délicatefle & la magnifi- Clt%
cenceh après quoi il ne fut plus poflible de reve-
nir i la première fimplicité. Cleo mené tenta en- ckoméne*, m
vain de la rétablir , il y perdit fa peine , &; fut la
victime de fon zele.

Les Lacedemoniens prenoient oceafion de ces
repas publics pour animer leur jeuneife > £c pour
exciter leurs Guerriers à imiter la vertu de leurs
Ancêtres , qui s'étoient le plus diftingués dans les
combats. Et ceux-ci s'animoient les uns les autres
dans leurs danfes, 6c dans leurs chanfons guer-
rières^ par lefquelles ils s'accoûtumoientà regar-
Tome I. T 11
loading ...