Lepautre, Antoine  
Les Oeuvres D'Architectvre D'Anthoine Le Pavtre — Paris, 1652 [Cicognara Nr. 604]

Seite: IV
DOI Seite: Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/lepautre1652/0004
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
A SON ALTESSE SERENISSIME

MONSEIGNEUR

LE PRINCE DE CONTY-

ONSEIGNEUR,

Le temps de la Paix essant celuy des Arts & des Sciences] Jsfè prefenter à Vôtre Altesse SëRENISSIME , les Oeuvres
d'Architecture que le Sieur le Paultre mus a laijlès. Si Ion faitpssiee au mente de l'Auteur, elles dureront autant que les Edisices
de la vieille Rome, que l'on grave & que l'on admire aujourd'-W- Mais comme les noms des Pompées & des Trajans que Ion y
voit encore paroifire, n'ont pas moins contribue à les faire dure1clue la beauté de leur siruclure : l'ay crû que le meilleur moyen de
conferver les Ouvrages de ce fameux Architecte jufque dans la parité la plus éloignée, esioit de mettre à leur tesie un grand nom.
Ou pourroit-on, MONSEIGNEVR, en trouver un plus grandi™ le Vôtre qui règne depuis tant de fîécles fur le premier Trône
de l'Europe, qui dans le comble de puissance où il esi mainte**9* ne sçauroit plus siKir qu'avec le monde. Vous auriez combatu
pour ce Trône,fî vous eussiex. esié dans un âge où l'on eut pâ vous ?'permettre, & vous auriez partagé les périls de la dernière guerre
avec les Princes de Vôtre augujie Nom, qui s'y font signalez par a-es Pr°diges de valeur & de fagejfe. Mais pendant que ces Héros
soûtenoient sur la Meufe, fur l'Efcault & sur le Rhin, l'heureufi dtft'»ee de la France, & qu'ils y faifqient de leur fang une féconde
femence de Lauriers, la Nature 6" la Grâce travaillaient à preverir ^es temps en vôtre faveur, &'à vous enrichir de toutes les qualités
qui rendent un Prince accomply, elles formoient ces vives ^rfol^es lumières, cette bonté, cette modération, cette grandeur d'ame, &
cette juslice, qui régnent dans toutes les actions de Vojlre AlTesSE ^EReNISSIme. Vossre modesiie, MONSEIGNEVR, & ma
soiblejse m'impofent Jîlence, & c'ejl ajsez. pourmoy d'efpererque l(S belles idées que ce Livre fournira pour les Monumens pub h
que l'on confacrera un jour à vossre gloire, seront des marques etlf}2e^es du profond refpect avec lequel je fuis,

ics

MON SE1G N EV R,

De Vostre ALTESSE serenissime}

Le tres.liumble&tres-'obeïssinc
feviteur, JOMBEH.T,
loading ...