Hinweis: Ihre bisherige Sitzung ist abgelaufen. Sie arbeiten in einer neuen Sitzung weiter.

L'Hôte, Nestor  
Lettres écrites d'Egypte en 1838 et 1839: contenant des observations sur divers monuments Égyptiens nouvellement explorés et dessinés — Paris, 1840

Seite: 139
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/lhote1840/0150
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
SIXIÈME LETTRE. f 3t)

tème hiéroglyphique se montre à son état de
perfection, daterait de la deuxième dynastie, si,
comme je crois l'avoir reconnu, il appartient au
roi Binothris ( i ) ; autrement il pourrait remonter
peut-être plus haut encore. Nous avons aussi le
nom hiéroglyphique de Ménès, bien que le monu-
ment qui le fournit soit d'une date plus récente;
des fails de plus d'un genre doivent d'ailleurs
servir de hase à la conviction que je ne fais ici
qu'énoncer. Mais, à ne considérer que le point
extrême où remontent dans l'antiquité les té-
moignages d'une écriture et d'institutions com-
plètement organisées, il est permis de croire que
cette longue période, antérieure aux dynasties
royales et que les traditions désignaient sous
le nom de règne des dieux, a été celle où la
caste des prêtres, dominant en Egypte, travaillait
au développement intellectuel et social du pays.
Ce qui me paraît hors de doute, enfin, c'est qu'à
l'époque où le premier roi d'Egypte, Ménès,
s'empara du. trône , l'œuvre de la civilisation
égyptienne était accomplie, et n'eut plus qu'à se
soutenir à travers cette longue succession de
dynasties et d'événements dont l'histoire et les
nioimments nous ont en partie conservé le sou-
venir (2).

(/,) V. la note, page gf».

11) On pont rapporter ici, comme élément (le discussion.
loading ...