Hinweis: Ihre bisherige Sitzung ist abgelaufen. Sie arbeiten in einer neuen Sitzung weiter.

L'Hôte, Nestor  
Lettres écrites d'Egypte en 1838 et 1839: contenant des observations sur divers monuments Égyptiens nouvellement explorés et dessinés — Paris, 1840

Seite: 141
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/lhote1840/0152
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
facsimile
SIXIÈME LETTRE. I [\ I

granit rouge, dépourvue de sculptures, mais re-
marquable par son exécution, la vivacité de ses
arêtes, et par son système de clôture, analogue
à celui des coffrets funéraires en bois qui se
voient dans toutes les collections d'antiquités
égyptiennes. Cette fermeture consiste en une
rainure en biseau ménagée aux deux côtés supé-
rieurs et en dedans du sarcopbage. Le couvercle
introduit dans cette double rainure en manière
de tiroir, était scellé par des boulons mobiles en
métal, qui, une fois introduits, ne pouvaient
plus être retirés. On dut briser le couvercle pour
avoir la momie.

On aperçoit, au plafond de la même cbambre,
des restes d'inscriptions tracées en rouge, ainsi
qu'un carloucbe royal; mais il m'a été impossible
d'y rien reconnaître, tant l'écriture est effacée.

Enfin, dans la troisième pyramide, le Mjjrçé-
rinus, et dans l'espèce d'élargissement du cou-
loir qui forme comme une antichambre ou ves-
tibule en avant de la salle funéraire, j'ai remarqué,
dans les parois latérales du mur, des rainures
verticales, prismatiques, taillées en retraite et
semblables à celles qu'on rencontre dans la plu-
part des monuments égvptiens des plus ancien-
nes époques. On ignore le motif de ce genre de
décoration, qui semble rappeler les travaux en
bois de cbarpente ou de menuiserie dont l'usage
loading ...