Hinweis: Ihre bisherige Sitzung ist abgelaufen. Sie arbeiten in einer neuen Sitzung weiter.

Payer, Jean-Baptiste  
Traité d'organogénie comparée de la fleur (Band 1): Texte — 1857

Seite: 177
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/payer1857bd1/0191
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
ORDRE DES VIOLAR1ÉES.

Les Violettes [Fiolœ) sont placées par Àdanson dans sa famille des
Gcraincs, à côte des Hermannia, et il m'est impossible de saisir les raisons
de ce rapprochement. A.-L. de Jussieu, dans son Gênera plantarum, les
range près des Helianthemam , avec lesquels elles ont beaucoup plus
d'affinités, par leur calice à cinq sépales, leur corolle à cinq pétales, leur
ovaire à trois placentas pariétaux, et en fait le type de la seconde section de
son ordre des Cistes. Dccandolle, selon son habitude, fit deux ordres dis-
tincts des deux sections de l'ordre des Cistes d'A.-L. de Jussieu : à l'un, il
conserva le nom de Çisles; à l'autre, il donna le nom de Violariées, et
depuis lors ces deux ordres ont été adoptés par tous les botanistes.

La fleur de la Violette est d'une structure extrêmement simple, et
cependant elle a donne lieu aux hypothèses les plus singulières. M. de Gin-
gins, par exemple, imagine qu'elle est construite sur le type 6 au lieu du
type 5, et alors il admet l'avortement d'un sépale intérieur et d'une éla-
minc, et la soudure de deux pétales en un seid pour former le pétale
éperonné. Lorsqu'une idée générale se produit dans la science , il y a tou-
jours des esprits qui l'exagèrent et la faussent. C'est ce qui est arrivé à la
théorie de Dccandolle sur les soudures et les avortemenls ; cl pour que la
manière de voir de M. de Gingins ne semble pas grotesque, il faut se rap-
peler qu'il l'a émise au moment où la théorie de Dccandolle préoccupait
toutes les intelligences, où tous les botanistes voulaient voir des soudures cl
des avorlcmenfs parfont, M. Lindley dans les Rcsédacccs, M. Ach. Richard
dans les Balsaminécs, etc.

Inflorescence. Calice. L'inflorescence des Violettes est une inflorescence
axillaire. Chaque fleur naît à l'aisselle d'une feuille et est accompagnée de
deux bractées latérales stériles dont le tissu est membraneux. Elle est penta-
mère et son calice se compose de cinq sépales qui naissent successivement
cl se disposent dans le bouton en préfloraison quinconcialc. Les sépales
1 et 3 sont antérieurs, les sépales 11 et 5 latéraux , cl le sépale 2 est posté-

23
loading ...