Hinweis: Ihre bisherige Sitzung ist abgelaufen. Sie arbeiten in einer neuen Sitzung weiter.

Payer, Jean-Baptiste
Traité d'organogénie comparée de la fleur (Band 1): Texte — 1857

Seite: 241
Zitierlink: 
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/payer1857bd1/0255
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
ORDRE DES MÉNISPERMÉES.

Les Menispermum qui forment le type de cet ordre sont des plantes vo-
lubilcs qu'on cultive dans les jardins de botanique. Elles étaient placées par
Adanson dans sa famille des Anones avec les, Magnolia, les Tulipifera,
les Asimina, loin des Derberis cl des Epimedium qu'il rangeait dans sa
famille des Pavots. A .-L. de Jussieu, sans méconnaître les affinités de ces
plantes avec les Anones, en fil un ordre à part qu'il intercala entre les
deux ordres des Anones et des Bcrbéridées. Dans ces derniers temps, Lind-
ley [Veg. Kingdom) revint aux idées d'Adanson ; il éloigna ce que A.-L. de
Jussieu avait rapproché; et tandis qu'il formait des Menispermum le type
de son alliance des Ménispermales intercalées entre les Garya et les Ilel-
wingia d'une part et les Cucurbitacées de l'autre, il formait aussi des Ber-
beris le type de son alliance des Berbérales, dans laquelle il faisait entrer
les Vignes, les Drosera, etc., qu'il plaçait entre les Anones d'un côté et les
Bruyères de l'autre. M. Brongniart, dans son Énumération des plantes, a
adoplé la manière de voir d'A.-L. de Jussieu, et a mis les Ménispermécs
entre les Bcrbéridées et les Anones.

J'ai suivi dans toutes ses phases l'organogénic de la fleur des Menisper-
mum canadense et cocculus qui fleurissent chaque année en grande abon-
dance au Muséum. Quant aux Cissampelos, je n'ai pu les étudier que sur
des plantes sèches dans les herbiers, et par suite, mes observations sont
trop incomplètes pour que je puisse en donner des figures.

Inflorescence. L'inflorescence des Menispermum, au premier abord,
ressemble à une grappe, et la plupart des ailleurs s'y sont trompés. Ce n'est
pas une grappe, mais une cyme bipare. A l'aisselle de chaque bractée por-
tée par l'axe principal dcl'inllorescence, naît, non pas une fleur seulement,
mais une fleur accompagnée de deux bractées secondaires latérales qui se
comportent comme la bractée mère, c'est-à-dire qu'à l'aisselle de chacune
d'elles naît une fleur de seconde génération accompagnée elle-même de deux
bractées latérales stériles ou fertiles. Dans les Cissampelos, les feuilles se
loading ...