Hinweis: Ihre bisherige Sitzung ist abgelaufen. Sie arbeiten in einer neuen Sitzung weiter.

Payer, Jean-Baptiste  
Traité d'organogénie comparée de la fleur (Band 1): Texte — 1857

Seite: 289
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/payer1857bd1/0303
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
ORDRE DES POLYGONE ES.

L'ordre des Polygonées est un des plus naturels du règne végétal ;
aussi le trouve-t-on nettement circonscrit dans les Familles des plantes
d'Adanson et dans le Gênera plantarum d'A.-L. de Jussieu. La plupart
des genres qu'il comprend fleurissent une grande partie de la belle saison,
et par suite il est assez facile de suivre leurs fleurs dans toutes leurs
transformations. Mes études ont porté principalement sur les Rhœum
undulatum et australe, les Rumex pidcher et scutatus, les Polygonum
cymosum et orientale , YAtraphaxis spinosa, el le Pterostegia dryma-
rioides, c'est-à-dire sur les plantes qui peuvent être considérées comme les
types de cet ordre.

Inflorescence. Dans les Rhœum, les Rumex et les Polygonu m, les fleurs
naissent groupées en grappes seorpioïdes à l'aisselle des feuilles ou des
bractées. Seulement, dans les Rhœum, chaque grappe scorpioïde axillaire
est réduite à deux fleurs, tandis que dans les Polygonum et les Rumex, il
y en a généralement un grand nombre. D'un autre côté, dans les Rhœum
et les Rumex, chaque fleur n'est accompagnée que d'une bractée latérale,
et cette bractée latérale donne naissance à une autre fleur qui se comporte
comme la première, c'est-à-dire qu'à son tour elle porle une bractée laté-
rale à l'aisselle de laquelle naît une jeune fleur, et ainsi de suite ? Dans les
Polygonum, au contraire, il y a toujours deux bractées latérales pour chaque
fleur, l'une fertile, qui correspond à la bractée latérale unique des Rhœum
et des Rumex, l'autre stérile et diamétralement opposée à la première. En
outre, ces deux bractées latérales qui accompagnent chaque fleur deviennent
proinptement connées à leur base et forment un sac qui enveloppe la fleur
sur le pédoncule duquel elles sont nées et la jeune inflorescence née à l'ais-
selle de l'une d'elles.

Il arrive souvent, dans les grappes seorpioïdes d'autres plantes, que
les bractées qui donnent naissance à chaque fleur avortent en totalité ou en
partie, et lorsqu'elles avortent en partie, ce sont les inférieures qui pei%
loading ...