Hinweis: Ihre bisherige Sitzung ist abgelaufen. Sie arbeiten in einer neuen Sitzung weiter.

Payer, Jean-Baptiste
Traité d'organogénie comparée de la fleur (Band 1): Texte — 1857

Seite: 336
Zitierlink: 
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/payer1857bd1/0350
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
ORDRE DES CARYOPIIYLLÉES.

Adanson, dans ses Familles des Plantes, divise les Caryophyllécs en
deux groupes qu'il caractérise, l'un par son calice gamosépale et formant
un tube comme dans les Lychnis et les Silène, l'autre par son calice dialy-
sépale et sans tube comme dans les Alsine et les Arenaria. A.-L. de Jus-
sieu, dans son Gênera: planlarum, n'admet point cette division. Réunissant
aux Garyophyllées quelques genres qu'Adanson avait placés clans sa famille
des Espargoutes, il les partagea en six sections, d'après le nombre des éta-
mines et des styles, la présence ou l'absence d'un tube au calice. Mais cette
classification des Caryophyllécs proposée par A.-L. de Jussieu ne fut pas
adoptée par les botanistes modernes. La famille des Espargoutes d'Adanson
qu'il avait détruite est rétablie dans tous les ouvrages récents sous le
nom de Paronychiées, et les Caryophyllées, sont divisées en Silences et en
Alsinées (1), selon que leur calice est gamosépale ou dialysépale.

Inflorescence. Calice. L'inflorescence de toutes les Caryophyllécs est
une oyme bipare qui devient quelquefois unipare aux extrémités. Chaque
Heur est accompagnée de deux feuilles latérales qui produisent chacune à
leur aisselle une autre fleur. Le calice se compose tantôt de cinq sépales
(ex. : Dianthus, Alsine, etc.), tantôt de quatre sépales (ex. : Sagina, Buf-
fonia). Lorsqu'ils sont au nombre de cinq, les sépales naissent successive-
ment et se disposent dans le bouton en préfloraison quinconciale. Deux
sont antérieurs : ce sont les sépales 1 et 3 ; deux sont latéraux : ce sont les
sépales k et 5 ; enfin le sépale 2 est postérieur. Lorsqu'ils sont au nombre
de quatre, les sépales sont disposés de façon que deux sont latéraux et deux
sont l'un antérieur et l'autre postérieur; ils apparaissent par paire, et

(!) M; Duchartrea publié, dans sa Reoue botanique, vol. II, p. 213, uno note sur l'orga-
nogénie de la fleur des Ceraslium et des Holosieum, qui appartiennent à la section dos
Alsinées. Ses observations sur lo mode de développement des ovules sur un placenta central
et sur la manière dont les pétales do ces plantes deviennent bilobés sont exactes. Il ne s'est
trompé que sur Tordre d'apparition des pétales et des élamines, comme jo le dirai tout à
l'heure , et sur l'origine du pistil , commettant en celte circonstance une erreur qui s'est
reproduite dans tous ses autres mémoires.
loading ...