Hinweis: Ihre bisherige Sitzung ist abgelaufen. Sie arbeiten in einer neuen Sitzung weiter.

Payer, Jean-Baptiste  
Traité d'organogénie comparée de la fleur (Band 1): Texte — 1857

Seite: 390
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/payer1857bd1/0404
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
ORDRE DES LOASÉES.

Les botanistes ont réuni dans un même groupe, sous le nom de Loasées,
deux séries de genres qui n'ont presque rien de commun dans leur struc-
ture florale comme dans leur organogénie. L'une de ces séries a pour type
les Menzelia, l'autre les Cajophora. Je vais exposer les phases diverses par
lesquelles passent les organes de la fleur dans les uns et les autres, et il en
résultera, je l'espère, la conviction pour tous que ces deux séries de genres
doivent former sinon deux ordres distincts, au moins deux tribus très
nettement séparées dans le môme ordre.

Inflorescence. Dans les Mcnzelia, chaque axe porte des feuilles, et se
termine par une fleur ; les deux dernières feuilles sont seules stériles, et
enveloppent plus ou moins complètement le bouton ; toutes les autres sont
fertiles, et produisent à leur aisselle autant de rameaux florifères. Dans les
Cajophora, il n'y a ordinairement que deux feuilles qui accompagnent la
fleur : l'une, la plus voisine du boulon, est. stérile ; l'autre donne naissance,
à son aisselle, à un rameau florifère qui continue la lige.

Calice. Toutes les Loasées ont un calice de cinq sépales, qui naissent dans
l'ordre quinconcial et se disposent en préfloraison valvaire. Les sépales 1
et 3 sont antérieurs, le sépale 2 postérieur, et les sépales h et 5 latéraux.
Libres dès l'origine, ces sépales restent toujours distincts jusqu'à la base.

Corolle et androcée: La corolle des Menzelia a cinq pétales alternes avec
les sépales, et disposés en préfloraison quinconciale. Ces cinq pétales nais-
sent en même temps et se développent sans interruption , de façon à être
toujours plus grands que les autres organes qui naissent après eux. Lors-
qu'ils sont nés, le réceptacle se creuse et prend la forme d'un entonnoir, et
c'est sur les parois internes de cet entonnoir qu'apparaissent les élainines.
Cinq se montrent d'abord alternes avec les pétales ; elles sont bientôt suivies
de dix autres placées deux par deux de chaque côté des premières et un peu
plus bas, puis de quinze, puis de vingt-cinq, etc., de façon que l'entonnoir
floral tu est promptement tapissé; celles qui-sont sur les bords de cet
loading ...